Aller au contenu principal

Similis de viande: les Nouveaux fermiers changent de nom

© Les nouveaux fermiers

Alors qu'elle fait l'objet d'une poursuite engagée par la Confédération paysanne pour son utilisation du terme «fermier», la start-up française Les Nouveaux fermiers, spécialiste des imitations végétales de produits animaux (steak nuggets), vient de changer de nom, explique-t-elle sur son site internet.

La société s'appellera désormais Happyvore, un «nouveau nom plus souple, plus fluide et surtout plus collectif». La Confédération paysanne estimait qu’«en usurpant le terme "fermier", ces nouveaux acteurs de l’agro-business vendent un imaginaire autour du produit local, du fermier, du savoir-faire paysan, déconnecté de leurs pratiques industrielles».

Elle dénonce également l’utilisation de dénominations carnées pour des produits d’origine végétale. Elle avait attaqué la start-up pour «tromperie et pratiques commerciales trompeuses». Après avoir été débouté en référé, le syndicat avait annoncé «saisir le juge au fond». Contacté le 27 octobre, son porte-parole Nicolas Girod réserve encore sa décision de poursuivre ou non la procédure. Il s'y dit toutefois favorable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité