Aller au contenu principal

Sapeurs-pompiers: féminisation des effectifs

Les années passent et les missions des sapeurs-pompiers restent majoritairement remplies par des hommes. La faute à des stéréotypes qui restent encore tenaces.

Dans le centre de secours de Mont-sur-Guesnes, où la sergent chef Carinne Brossard (à gauche, à côté du commandant Céline Guilbert) est bénévole, 50 % des sapeurs-pompiers sont des femmes.
© Guillaume de Werbier

La thématique de l’égalité homme-femme dans le Sdis de la Vienne, et en particulier au sein des bénévoles, fait actuellement l’objet d’une campagne de communication. Les pompiers de la Vienne profitent effectivement de la sortie en salle du dessin animé « Vaillante » (l’histoire de la petite Georgia qui, dans les années 30 à New York, veut devenir pompier, profession alors réservée aux hommes), pour promouvoir la mixité dans leurs rangs. Actuellement, dans le département, 20 % des effectifs des pompiers sont des femmes, sur 200 pompiers professionnels et 1 350 pompiers volontaires, précise le colonel François Schmidt, directeur départemental adjoint du Sdis 86.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité