Aller au contenu principal

Sans pluie ces prochains jours, la récolte devrait être de qualité

Les moissons battent leur plein. Alors qu'une période de forte chaleur s'installe en France, il convient pour protéger les hommes, les machines et la récolte d'intervenir de manière raisonnée.

Depuis quinze jours les moissonneuses batteuses grignotent les céréales sur pied.
Depuis quinze jours les moissonneuses batteuses grignotent les céréales sur pied.
© N.C.

Elles vont et viennent dans les champs depuis le 20 juin ne laissant derrière elles que la paille. Depuis quinze jours les moissonneuses batteuses grignotent les céréales sur pied. « Les orges se terminent. Les pois et les colzas sont en cours. En fin de semaine les blés débuteront », énumère François Chauveau, président de la section céréales de la Fnsea 79. Si la pluie ne vient pas dans les prochains jours, « la qualité devrait être au rendez-vous », croit l'exploitant. PS, temps de chute de Hagberg et taux de protéines devraient être dans les normes. Une prévision positive qui, espère le responsable syndical, sera suivie d'une bonne nouvelle sur les rendements. « Il est encore trop tôt pour se prononcer », juge-t-il. 
Alors que la température de ces derniers jours ne cesse de grimper, les appels à la prudence sont lancés. « Nous traversons une vague de chaleur digne de la fin d'un mois de juillet », commente Jean Pillot, président de la zone Deux-Sèvres à Groupama Centre Atlantique. Les sociétaires de Groupama, en professionnels responsables connaissent et appliquent les règles de bon sens, juge-t-il. Il se permet toutefois quelques recommandations d'usages connues de la majorité. « Vérifier les extincteurs avant d'entreprendre les chantiers, garder en cabine un bidon de 3 à 5 litres d'eau pour intervenir rapidement en cas de feu naissant, ajuster les hauteurs de coupe pour éviter les étincelles pouvant être dévastatrices à de telles températures. »
A cette période les risques d'incendies sont réels. La vigilance est nécessaire pour protéger les hommes avant tout, le matériel également et la récolte fruit du travail d'une année entière.
« Le prix du blé est à la hausse ces derniers jours. Une bonne nouvelle, juge François Chauveau. C'était une nécessité. Son niveau ces derniers mois ne permettait pas de couvrir les coûts de production. Nous allons garder un oeil attentif sur la tendance des prochains jours. Nous espérons voir durer cette remontée. »

Avant les moissons
Pour contenir les risques d'incendies, il convient de procéder à une révision pointue de la moissonneuse. L'état des roulements doit être vérifié, le graissage, l'entretien des chaînes et leur tension ainsi que l'état des courroies et le taux d'usure des battes doit être vérifiée.
Les points électriques seront contrôlés pour éviter toute surchauffe liée à un dysfonctionnement.
Le nettoyage journalier de l'outil est fortement recommandé pour éviter l'accumulation très risquée de poussières.
Lire en page 15.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité