Aller au contenu principal

Recul du prix des agneaux en 2016

La baisse du prix des intrants ne compense pas le tassement du prix des agneaux.

© réseau ovin ouest et chambres d'agriculture

La poursuite de la baisse des prix des intrants en 2015 n’a pas permis de compenser le tassement du prix des agneaux, d’où une baisse de la marge des ateliers ovins, même si cette baisse reste nettement inférieure à celles subies par les ateliers bovins viande et grandes cultures. L’actualisation annuelle des systèmes du dispositif Inosys-réseaux d’élevage permet d’estimer l’impact de la conjoncture économique sur le revenu potentiel des élevages ovins, selon la conduite de l’atelier et les productions associées. Ces chiffres ne représentent pas une moyenne des résultats obtenus en élevage mais ils constituent une indication de la tendance qui devrait se dégager.
Sur l’ensemble de l’année, le prix des agneaux a légèrement reculé : la cotation nationale de France Agri Mer baisse de 1,5 % par rapport à 2015. Pour la troisième année consécutive, l’IPAMPA (indice des prix d’achat des moyens de production agricole) ovin viande est en recul de près de 2 % par rapport à 2015. La baisse s’est poursuivie pour les aliments achetés (3 %), les engrais (12 %), l’énergie (9 %). L’indice global reste toutefois supérieur de 14 % au niveau de 2007, avant la première flambée des prix des matières premières. Les primes touchées devraient être globalement du même niveau que celles de 2015, même si la convergence des DPU continue à impacter les systèmes les plus intensifs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

La mobilisation agricole s'étend en Poitou-Charentes

Le mouvement né dans le Sud-Ouest la semaine passée a essaimé à l'échelle nationale au cours des derniers jours. Dans le…

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Deuxième journée de mobilisation dans la région

Ce mercredi, la Charente-Maritime se joint à son tour au mouvement de protestation qui secoue le monde agricole. Suivez notre…

Au jour 3, la mobilisation continue

15 h : Le préfet de Charente-Maritime, Brice Blondel, est resté plus de deux heures auprès…

"On sait que nous avons un produit riche en calcium", confient les frères Barré.
Un amendement calcaire produit à Blanzay

Dans le sud Vienne, la carrière Barré a relancé depuis peu la commercialisation de son produit "Calcibarré". Cet amendement…

Publicité