Aller au contenu principal

À quoi s'attendre le 2 juin pour le passage de la flamme ?

Le département, ainsi que les sept communes qui accueilleront la flamme olympique dans deux semaines, ont dévoilé la programmation de ce week-end de fête. Les Deux-Sèvres veulent profiter de la liesse populaire pour mettre en avant les associations du territoire.

Au-delà des sept communes qui accueilleront la flamme, c'est tout le département qui se met aux couleurs des Jeux Olympiques, comme ici à Coulonges-sur-l'Autize.
Au-delà des sept communes qui accueilleront la flamme, c'est tout le département qui se met aux couleurs des Jeux Olympiques, comme ici à Coulonges-sur-l'Autize.
© Vivre à Coulonges

Ça y est, la flamme olympique est en France et se dirige doucement vers les Deux-Sèvres. La grande journée de célébration aura lieu le dimanche 2 juin mais certaines communes ont décidé d'y consacrer le week-end entier. 

Sur la centaine de relayeurs, dont la grande majorité a été choisie par le Comité d'organisation des Jeux Olympiques (Cojo) et dont les noms n'ont pas été communiqués, le Conseil départemental en a nommé six. "Des jeunes de moins de 25 ans, déjà engagés et qui nous font croire en l'avenir du territoire", souligne Coralie Dénoues, la présidente du département.

À Thouars, de 9 h 05 à 9 h 25

La flamme commencera son périple deux-sévrien, en provenance de Rennes, sur la place Lavault, devant le marché. Elle empruntera la rue de la Trémouille pour rejoindre le château, où une haie d'honneur constituée des associations sportives de la communauté de communes l'attendra.

La fête ne s'arrêtera pas avec le départ de la flamme car à partir de 10 h, il y aura de nombreuses animations sportives et culturelles avec des démonstrations de sport et de secourisme, un coin lecture sur le thème des Jeux mais aussi une visite guidée du château

Des food-trucks permettront de se restaurer sur place. Attention toutefois car l'accès au village sportif est limité à 1 500 personnes.

À Bressuire, de 10 h 10 à 11 h

Les 3 km du parcours permettront de rallier le collège au théâtre, en passant par les installations sportives du tennis club, du club ovalie et le stade Metayer. 

Parmi les relayeurs, on retrouvera 24 membres du club de taekwondo, dont Myriam Baverel, médaillée d'argent aux jeux d'Athènes en 2004.

C'est dans le stade que se prolongera la fête, avec la présence d'une trentaine d'associations sportives. Le passage de la flamme sera également l'occasion de remettre les trophées sportifs annuels de la ville. En fin de matinée, une "cheu-cheu" géante, phénomène sur Tik Tok, est prévue.

À Parthenay, de 11 h 23 à 11 h 43

La flamme partira de la porte Saint-Jacques pour rejoindre la place du drapeau. Elle passera pour ce faire par le boulevard de la Meilleraye au lieu de la voie Saint-Jacques pour permettre à un maximum de personnes d'assister à son passage. 

À l'arrivée, il y aura de nombreuses animations culturelles, ludiques et sportives, dont un mur d'escalade de 8 m de haut et un spectacle participatif. Tout ce qu'on en sait pour l'instant : il faudra ramener ses baskets !

À Saint-Maixent, de 14 h 13 à 15 h 04

Des festivités seront organisées tout le week-end sur trois thèmes : agilité, vitesse et souplesse. Le samedi, l'Ensoa ouvrira ses portes au public, un géo-catching géant sera organisé et un concert terminera la journée. 

Le dimanche, alors que la flamme se rendra de l'Ensoa jusqu'à la place Denfert Rochereau par l'avenue Gambetta, une course sportive sera organisée en parallèle et la patrouille de France survolera la ville. Des animations musicales sont prévues pour prolonger la fête.

À Celles-sur-Belle, de 15 h 17 à 15 h 37

Un village des associations sera accessible dès 11 h dans le parc de l'abbaye, d'où partira la flamme un peu plus de quatre heures après. Il y aura notamment la possibilité de s'essayer à un parcours avec des jumelles nocturnes sur le stand de l'Ensoa.

 Sur 800 m, les relayeurs rejoindront le complexe sportif de la Boissière par la rue de l'église et la rue des cèdres. Attention car il faut réserver pour accéder au gymnase (jauge limitée à 1 000 personnes), qui sera ouvert à partir de 13 h. Une haie d'honneur constituée de jeunes sélectionnés dans des équipes de France les accueillera.

À Coulon, de 17 h 34 à 17 h 54

La fête commencera le samedi pour les Coulonnais avec des olympiades sportives et un bal le soir. Le lendemain, la flamme partira sur l'eau depuis l'espace de l'Autremont pour arriver place de l'église. Des ateliers et des expositions seront à découvrir, sur le thème "Sport et handicap".

À Niort, à partir de 18 h 25

Les relayeurs mettront un peu moins d'une heure pour passer de la mairie du Clou Bouchet à la place Chanzy, où le chaudron sera embrasé, soit 4,7 km. 

Des stands sportifs sont prévus alors que la place Chanzy proposera des spectacles inédits de la compagnie Ego (hip hop) et Barjots dunkers à partir de 15 h 30. La veille, une fête du sport et des JO est prévue de 14 h à 18 h place de la Brèche.

Ensuite, pour les 9 000 chanceux qui se sont arraché les billets en quatre jours, des concerts des trois lauréats du tremplin musical (Sya et Omé band, Kansy et Silkky) commenceront vers 20 h 30 au stade Espinassou, avant un spectacle pyrotechnique son et lumière à 22 h et un feu d'artifice à 23 h.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Le site Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent arrive à saturation de sa capacité de production.
Eurial déménage son usine de fromages de chèvre

Le déménagement de l'usine Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, appartenant à la coopérative Eurial (…

Publicité