Aller au contenu principal

Rurale
Quand le désert vétérinaire menace les Deux-Sèvres

Des éleveurs, des vétérinaires et les quatre GDS des départements de l’ex-Poitou-Charentes se sont réunis, lundi 12 juillet, afin de dégager des pistes de réflexion pour maintenir les vétérinaires ruraux sur le territoire.

Le métier de vétérinaire rural peut encore attirer les jeunes, quand la charge de travail est répartie entre plusieurs associés.
© Réussir Lait

En cinq ans, neuf cabinets vétérinaires ont arrêté la rurale en Deux-Sèvres. Départs à la retraite, décès dans certains cas, ces arrêts sont souvent liés à une tendance de fond, la baisse de l’élevage. En cinq ans, le nombre d’élevage bovin a baissé de 12 %.

Il y a dix ans, la rurale représentait 75 % du chiffre d’affaires d’une clinique vétérinaire, et 25 % la canine. La proportion s’est inversée aujourd’hui », présente Ghislain Audusseau, le directeur du GDS des Deux-Sèvres.

À la baisse de l’élevage s’ajoutent l’augmentation du nombre d’animaux domestiques et une meilleure formation des éleveurs. Ceux-ci recourent davantage à l’automédication et ne font plus appel aux vétérinaires que dans les situations d’urgence.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité