Aller au contenu principal

VITIBIO
Prospections collectives, déjà 12 ans

Vitibio, l’association des viticulteurs bio des Charentes organise depuis 12 ans des prospections collectives avec ses adhérents. Bilan d’une nouvelle journée, ce mardi 6 septembre.  

Le groupe de Jonzac avec la participation des viticulteurs, des chambres d’agriculture et de la Fredon Nouvelle Aquitaine.
© M. Girard

C’est toute une organisation en amont de la journée du mardi 6 septembre : répertorier les adhérents qui souhaitent participer, quelles surfaces, combien de prospecteurs. Constituer des groupes cohérents géographiquement. Affecter un technicien à chaque groupe.  Identifier des points de rendez-vous. Prévoir une soirée conviviale pour clôturer la journée de marche.  En 2022, c’est encore 35 prospecteurs (viticulteurs, conjoints, salariés, apprentis), organisés en  6 groupes qui ont parcourus  270 ha de vigne. Le bilan de la journée est à l’image des prospections qui ont déjà lieu avec les chambres d’agriculture : faible expression des symptômes en 2022. Au total  55 ceps suspects ont été déclarés sur l’application Vigivigne par les techniciens qui encadraient les groupes. Il s’agit en général des ceps isolés et des symptômes faibles sur souvent un seul rameau. La journée s’est terminée par un apéritif dînatoire chez un des viticulteurs bio. L’occasion de rappeler à chacun que les prospections collectives sont une très bonne idée.

Prospections collectives

C’est donc ensemble que tous prospectent les vignes de chacun. Les viticulteurs sont accompagnés d’un technicien. En début de journée, il  rappelle les symptômes.  Au cours de la prospection, il confirme les ceps douteux. L’occasion de se regrouper pour, ensemble,  visualiser la maladie. En collectif, la qualité des prospections est donc garantie. C’est d’ailleurs à partir des prospections collectives que l’aménagement de la lutte est possible. En effet, aménager c’est suspendre les applications insecticides si les observations ne trouvent pas de cicadelle. Encore faut-il avoir une vision précise de l’état sanitaire de la commune en question. Les prospections collectives le permettent.

Une dynamique positive

Cette initiative est née des adhérents de Vitibio qui voulaient réaliser des prospections de qualité. L’occasion aussi de rompre l’isolement,  de  partager plus largement sur les sujets techniques. Vitibio remercie  les entreprises qui ont dépêché des techniciens : Ets Landreau de Léoville, ViniVitis Bio, Bio  Nouvelle Aquitaine et évidemment les chambres d’agricultures dont cette mission est confiée par la fédération des interprofessions viticoles du bassin Charentes Cognac. La participation d’une équipe de Fredon Nouvelle Aquitaine ainsi que celle du BNIC a été appréciée par Vitibio.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
Les futurs chevaux champions de saut naissent à Esse
La famille Courdent a lancé un élevage de chevaux de sport à Esse, spécialisé dans le saut d’obstacles.
Une installation synonyme de diversification
Théophile Baudoin va rejoindre la ferme familiale début 2024. À la production de viande bovine en place, il veut ajouter un…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Fabrice tutore les jeunes pousses… d’éleveurs caprins !
Des acteurs du plan Capr’1 ont mis en place un système de tutorat caprin en Nouvelle-Aquitaine Pays-de-la-loire. Une dizaine d’…
Publicité