Aller au contenu principal

Promouvoir des systèmes caprins autonomes et herbagers

Le réseau a fait le point sur les missions et les objectifs du réseau et a donné quelques pistes pour optimiser ses cultures et ses rotations afin de favoriser l’autonomie alimentaire.

Jérémie Jost a souligné lors de son observation qu’autonomie
rime souvent avec économie.
Jérémie Jost a souligné lors de son observation qu’autonomie
rime souvent avec économie.
© Victor Bellaud

Plus un élevage caprin valorise l’herbe, plus l’exploitation se rapproche de l’autonomie alimentaire et meilleurs sont les revenus de l’éleveur. Ce raisonnement est le leitmotiv du REDCap, pour Réseau d’expérimentation et de développement caprin. Mis en place en 2011 pour conduire des actions de recherche et de développement sur l’alimentation à l’herbe et l’autonomie alimentaire, en lien avec le dispositif Patuchev de l’Inra de Lusignan, le REDCap suit trente élevages caprins du Poitou-Charentes et des Pays de la Loire. Il organise régulièrement des journées techniques. L’une d’entre elles avait lieu le 12 avril dernier à Scorbé-Clairvaux (Vienne).

Une part d’autonomie qui fait un bond
Ingénieur à l’Institut de l’élevage et animateur REDCap, Jérémie Jost a commencé par présenter les résultats 2015 du réseau. « En termes de cheptel, la moyenne des trente élevages suivis se situe autour de 310 chèvres. La part moyenne d’autonomie est de 80 %, contre 61 % en 2014. Ce niveau est très élevé », met-il en avant. Le jeune ingénieur n’a pas oublié de souligner qu’autonomie rimait souvent avec économie. « Entre un élevage non autonome et un autre qui utilise au moins 70 % de fourrages issus de l’exploitation, la rémunération varie de 80 €/1 000 l. En cas de prix des intrants élevé, l’élevage autonome à 70 % va mieux résister et ne perdre que 93 euros/1 000 litres, contre 131 €/1 000 l pour un élevage moins autonome ».

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 22 avril 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Grâce aux parts prises dans la société, l'exploitant percevra des intérêts et dividendes pendant toute la durée de l'engagement, qui court sur 30 ans. Une façon de créer un complément de retraite issu des énergies renouvelables.
Une société pour partager la valeur du photovoltaïque

La Fnsea 79 poursuit son programme d'accompagnement des agriculteurs au photovoltaïque. Une société dédiée est en cours de…

Christophe LIMOGES, élu Président du Syndicat des Laiteries Charentes-Poitou

Mardi 9 avril, le conseil d'administration du Syndicat des laiteries Charentes-Poitou s'est réuni et a…

Publicité