Aller au contenu principal

Prix alimentaires : trois produits emblématiques passés à la loupe

© Freepik

En 2021, les prix à la consommation des produits alimentaires n’ont augmenté que de 0,6 %, d’après les résultats de l’Observatoire de la formation des prix et des marges (OFPM). Pourtant, en amont, les prix à la production agricole ont bondi de 9,2 %.

Deux explications : la part minoritaire de la matière première agricole dans le prix du produit final et un amortissement des hausses par les industriels et les distributeurs qui compriment leurs marges. La marge de la meunerie, infime dans le prix d’une baguette, de même que le coût de la matière première, s’est encore réduite en 2021. Elle est passée de 15 ct d’EUR en 2011 à 11 ct d’EUR, « alors même que le prix au kilogramme de la baguette n’a jamais été aussi haut depuis dix ans », met en avant l’ANMF (meuniers).

Les charcutiers industriels de la Fict soulignent, eux, que l’évolution des marges se fait « au profit des distributeurs et au détriment des entreprises de charcuterie et des éleveurs ». « Alors que le prix moyen du jambon cuit en rayon progresse de 15 % (entre 2016 et 2021, NDLR), l’industrie charcutière voit la part du prix lui revenant reculer de 5 %, tandis que la part de la distribution augmente de 53 % », calculent-ils.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité