Aller au contenu principal

Préserver ses prairies face à la sécheresse

Face à l’augmentation annoncée des sécheresses, il faut gérer l’urgence et repenser son système pour les années futures. Des solutions sont possibles, à court terme, avec les intercultures, et à long terme, en choisissant bien les espèces adaptées lors de ressemis de prairie.

© Gnis

Pour l’instant, la priorité des exploitants face à la sécheresse est de gérer l’urgence, c’est-à-dire préserver les prairies en place. Il convient d’abord de ne pas les dégrader par le surpâturage. Si c’est le cas, il est préférable de concentrer les animaux sur une petite surface et de les affourrager. Un pâturage trop ras épuise la plante de ses réserves glucidiques, réduit la surface foliaire et pénalise fortement le redémarrage de la croissance dès le retour de la pluie. Le surpâturage entraîne aussi la nanification de certaines graminées qui est irréversible. Quelques espèces cessent de produire mais ne meurent pas, comme le ray-grass anglais. D’autres meurent comme la fétuque des prés ou les pâturins.
Lorsque la végétation cesse de pousser, le sol continue de libérer de l’azote qui s’accumule et qui sera disponible dès le retour des pluies. Il n’est donc pas utile de s’empresser de donner un apport azoté. Il est même possible de s’en abstenir.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Six acteurs agricoles demandent à l'Etat de garantir la sécurité des biens et des personnes
En amont de la mobilisation programmée le 15 janvier à Mauzé par le collectif Bassines Non Merci, la Fnsea79, JA79, la chambre d'…
Publicité