Aller au contenu principal

Cultures
Préparer les semis de céréales d’hiver sans précipitation

Les semis de céréales vont pouvoir s’envisager dès le 15-20 octobre pour les secteurs les plus précoces, à condition de bien choisir les variétés en fonction des risques et de bien préparer les parcelles avec des faux semis afin de gérer les autres graminées.

Attention aux semis trop précoces, qui risquent d’exposer les cultures au gel à des stades trop peu avancés. Les dates de semis doivent être étalées pour répartir le risque.
© CA 79

Avant d’envisager les semis avec des semences fermières, il convient d’effectuer un test de germination. Si la faculté germinative du lot récolté est inférieure à 80 %, il ne peut pas être utilisé pour faire des semences. Le taux de faculté germinative correspond au pourcentage de plantes germées normales au bout d’une semaine.

Pour réaliser le test de germination, il faut nettoyer un échantillon de semence en se rapprochant le plus possible du triage qui sera fait par le trieur à façon. On prélève ensuite 200 à 400 graines (en fonction de la taille du lot à tester), qui sont déposées dans du sable ou sur du papier buvard humide, et placées au froid entre 4 et 5 °C pendant 72 heures afin de lever toute dormance résiduelle. Elles sont ensuite placées à température ambiante (20 °C) pendant une semaine. On peut alors compter les plantules normales.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité