Aller au contenu principal

Labour
Pourquoi il ne faut pas mettre la charrue au rebut

Souvent pointée du doigt pour ses effets perturbateurs sur le sol, la charrue se montre indispensable pour encore beaucoup d’agriculteurs. Des charrues déchaumeuses font leur apparition en Cuma, dans l’optique d’un labour agronomique.

© Ovlac

La maîtrise du salissement est la raison principale pour laquelle les agriculteurs ne se passent pas de leur charrue, quitte à la sortir une fois tous les trois ans. Frédéric David, animateur à la Fédération des Cuma mais aussi agriculteur à Vasles, alterne le labour et le TCS sur ses 73 ha de SAU.

« La charrue me permet d’éviter l’explosion des adventices. Elle revient tous les deux, voire trois ans, avant l’implantation du colza et du tournesol. Elle permet de faire table rase ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

[En images] Retour sur la Fête de la Terre 2022 à Aigrefeuille-d'Aunis
La Fête de la Terre des Jeunes Agriculteurs de Charente-Maritime avait lieu samedi 27 et dimanche 28 août à Aigrefeuille-d'Aunis…
Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Démonter les a priori sur l’agriculture le temps d’un salon
Impliquée dans la préparation du salon Ambiance Terre depuis plusieurs années, l’équipe organisatrice verra aboutir, du 23 au 25…
Une vente qui fait débat
En agriculture, le sujet des terres et de leur vente échauffe souvent les esprits. C’est le cas avec une exploitation importante…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Publicité