Aller au contenu principal

Pour les aides caprines, la période de déclaration est ouverte

© Réussir

La demande doit être télédéclarée ou déposée à la DDT avant le 2 février 2015. Les modalités de déclaration restent les mêmes. Le changement concerne les montants qui seraient d’environ 13€/ chèvre pour l’aide de base et de 3€/chèvre pour la majoration des adhérents au Code mutuel des bonnes pratiques d’élevage caprin. Cette aide sera plafonnée à 400 chèvres par exploitation avec application de la transparence des Gaec. La télédéclaration est le mode de déclaration à privilégier  (lire ci-dessous). Il est possible sinon de télécharger sur Télépac le formulaire de demande d’aide et de l’adresser à la DDT. 
Pour demander l’aide caprine, il faut détenir 25 chèvres éligibles et maintenir l’effectif pendant toute la période de détention obligatoire (PDO) de cent jours. Cette période s’étend du 3 février au 13 mai 2015 inclus. Une chèvre éligible étant un animal qui au plus tard le 13 mai 2015 a mis bas au moins une fois ou est âgé au moins d’un an. Le remplacement pendant la PDO des animaux engagés par des chèvres ou des chevrettes éligibles est possible. 
La demande doit comporter le formulaire de demande
« aides caprines » dûment renseigné et signé, les références bancaires si vous n’avez pas perçu d’aides caprines en 2014 ou si vous avez changé de références bancaires depuis la dernière déclaration. Si les animaux sont susceptibles d’être localisés sur des îlots qui n’étaient pas dans le registre parcellaire de 2014, il faut établir un bordereau de localisation. Enfin, ceux qui bénéficient de la majoration pour le Code mutuel des bonnes pratiques doivent fournir la preuve de leur  adhésion dans le cas où elle n’a pas été fournie en 2013 et 2014.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Publicité