Aller au contenu principal

En France
Portrait de l’enseignement agricole en 2021

Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation vient d’actualiser les données de l’enseignement agricole dans un fascicule intitulé « Portrait de l’enseignement agricole en 2021 ». Regard sur ses principales caractéristiques.

Plus de 190 000 élèves, étudiants et apprentis sont scolarisés dans un établissement de l’enseignement agricole technique. Les filles représentent 45 % des élèves.
© istock

Présent sur l’ensemble du territoire national, l’enseignement agricole compte, en 2021, 806 établissements dont 217 lycées agricoles publics, 368 Maisons familiales rurales, 210 lycées agricoles privés et 11 centres médico-éducatifs. Il comprend également 18 établissements d’enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et de paysage ainsi que deux établissements d’enseignement à distance.
L’une des particularités de ces établissements est de disposer d’une large offre de formation par alternance. L’apprentissage est majoritairement proposé par les établissements publics.

Attrait agronomique et technologique

Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation emploie plus de 18 800 agents dans le secteur de l’enseignement agricole. 59 % exercent dans les établissements publics locaux d’enseignement et de formation professionnelle agricoles (EPLEFPA), 26 % dans les établissements privés et 15 % dans les établissements publics d’enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et de paysage.

Les matières techniques représentent une part importante des enseignements dispensés. Pour ce qui est des lycées agricoles publics, la biologie-écologie, les sciences et techniques agronomiques ainsi que les technologies des agroéquipements sont les matières techniques qui comptent le plus grand nombre d’enseignants.

Le double d’apprentis en vingt ans

Plus de 190 000 élèves, étudiants et apprentis sont scolarisés dans un établissement de l’enseignement agricole technique. À ceux-ci s’ajoutent plus de 16 000 étudiants de l’enseignement supérieur long. Depuis 1975, l’enseignement agricole a vu ses effectifs progresser de plus de 65 %. Le nombre d’élèves des établissements d’enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et de paysage a presque triplé depuis 1975 et le nombre d’apprentis dans l’enseignement agricole a plus que doublé entre 1995 et 2019, passant de 17 395 à 37 425.

Une des caractéristiques de l’enseignement agricole est la présence quasi-systématique d’internats : 56 % des élèves sont internes. Les filles représentent 45 % des élèves. Elles sont désormais majoritaires parmi les étudiants des établissements de l’enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et de paysage (20 % des effectifs en 1975). En outre, les établissements de l’enseignement agricole ont participé, en 2019, à l’inclusion scolaire de 8 899 élèves à besoins éducatifs particuliers. Parmi eux, 4 914 disposent d’un projet personnalisé de scolarisation.

Un large éventail de formation

Les établissements de l’enseignement agricole proposent des formations de la 4e au doctorat, accessibles par la voie scolaire et/ou par l’apprentissage. L’alternance constitue une voie de formation importante dans les cursus, que ce soit par apprentissage ou par alternance sous statut scolaire. En 2019-2020, 111 312 élèves et apprentis (jusqu’au niveau bac) ont suivi une formation de la filière professionnelle. 39,4 % d’entre eux se forment dans le secteur des services en milieu rural, 36,8 % dans celui de la production agricole, 21,4 % dans celui de l’aménagement des espaces et de la protection de l’environnement et 2,4 % dans celui de la transformation alimentaire et 1 % dans d’autres secteurs non agricoles.

À côté de la filière professionnelle, les établissements proposent des formations générales et technologiques. 22 777 élèves préparent un baccalauréat. L’offre de formation de l’enseignement supérieur agricole est aussi diversifiée avec des classes préparatoires aux grandes écoles, le brevet de technicien supérieur agricole (BTSA), des diplômes d’ingénieur, de vétérinaire et de paysagiste ainsi que des licences professionnelles, des masters et des doctorats.

Une insertion professionnelle rapide

En 2019, le ministère de l’agriculture et de l’alimentation a délivré près de 80 000 diplômes. Pour la quasi-totalité des diplômes délivrés, le taux de réussite à l’examen est supérieur à 80 %. Trois ans après l’obtention de leur diplôme, 56 % des diplômés du CAP agricole, 68 % des bacheliers et 55 % des titulaires du BTSA sont entrés dans la vie active.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Le Logis du Mortier mise sur la fraîcheur
Alain Lucas a su transformer l’exploitation familiale en mauvaise santé à l’époque en y injectant des nouveautés, telle que la…
Publicité