Aller au contenu principal

Pineau des Charentes : « Le problème, c’est la production »

Le Syndicat des producteurs de pineau des Charentes a annoncé, lors de son assemblée générale qui s’est tenue le 24 mai à Châteaubernard, l’augmentation du rendement moyen à 80 hectolitres par hectare pour la récolte 2022 et 2023, espérant ainsi contrer la concurrence du cognac et les aléas climatiques qui peuvent perturber une récolte. 

Pascal Guilloton, président du Syndicat des producteurs de pineau des Charentes
© Kévin Brancaleoni

Concis, le discours de Pascal Guilloton, qui ouvrait mardi dernier à Châteaubernard sa première assemblée générale en présentiel en tant que président du Syndicat des producteurs du pineau des Charentes. Il faut dire que les chiffres de la filière pineau des Charentes sont têtus ces dernières années et « qu’avec une production 2021 qui n’est pas à la hauteur de nos espérances (57 118 hectolitres) » face à « une commercialisation qui va bien », le conseil d’administration du syndicat a choisi de lâcher du lest. « Pour la récolte 2022, le syndicat a décidé de porter le rendement maximum de moûts à 80 hectolitres par hectare, soit 8 hl de plus par rapport à 2021, a souligné Pascal Guilloton. Cela nous permettrait, si nous avons les eaux-de-vie disponibles, de produire entre 5 000 et 7 000 hectolitres de pineau supplémentaires ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité