Aller au contenu principal

AG
Peser pour gagner plus

Le service Bovins croissance a tenu son assemblée générale le 23 mars à Vernoux-en-Gâtine. L’activité est stabilisée. L’intérêt économique de l’outil est reconnu.

Bovins croissance stabilise son activité en 2009. Les éleveurs deux-sévriens bénéficient d’un des services les moins chers de France. La baisse des fonds publics destinés au suivi génétique inquiète les responsables de la structure.
Bovins croissance stabilise son activité en 2009. Les éleveurs deux-sévriens bénéficient d’un des services les moins chers de France. La baisse des fonds publics destinés au suivi génétique inquiète les responsables de la structure.
© DR

 

Le temps, c’est de l’argent. Pour les chefs d’entreprise que sont les éleveurs, et de surcroît en période de crise des prix de la viande, optimiser est une nécessité pour maintenir les résultats. Les 330 adhérents au service Bovins croissance lâchent en moyenne 750 euros à l’année dans l’unique objectif de récupérer cet investissement via l’amélioration des performances techniques et par incidence, économiques de leur élevage. Mardi 23 mars, le service départemental tenait son assemblée générale à Vernoux-en-Gâtine. A la ferme de la Remondière, une quarantaine de personnes participaient aux travaux du jour. Organisations de producteurs et éleveurs étaient au rendez-vous. Trésorier de la structure, Jean-Jacques Rimbault étaient de ceux-là. Sélectionneur, son inscription au herd-book limousin lui impose le suivi du cheptel par la pesée. « Sans cette obligation, explique-t-il, j’utiliserais malgré tout cet outil technique. La croissance est un critère de rentabilité important. La régularité des rendez-vous avec le peseur permet d’ajuster le cas échéant la conduite alimentaire. » 

 

Valoriser les informations techniques

En 2009, l’activité du service Bovins croissance sur le département est stable. Malgré la conjoncture propice aux coupes sombres dans le poste dépenses des comptabilités des exploitations, les cinq salariés ont tenu le cap. « Cécile (NDLR, Cécile Brassac, chef d’équipe à Bovins croissance) propose aux exploitants intéressés mais hésitants  d’organiser une pesée chez eux. La contention des animaux rebute de nombreux éleveurs. C’est une crainte qui n’a pas lieu d’être. Avec une bonne organisation du chantier les choses se font sans aucune difficulté. C’est même une chance pour nous éleveurs. C’est l’occasion par la manipulation, de transmettre de la douceur aux animaux. C’est l’opportunité de faire les interventions sanitaires sur le cheptel dans de bonnes conditions. » 

Les données collectées sont extraites puis remises à l’éleveur. Via les conseils techniques dispensés par Bovins croissance ou son OP, à lui de valoriser au mieux ces informations techniques. Constats et objectifs sont à mettre en parallèle. Du résultat de la comparaison naît une stratégie technique d’élevage avec pour seule ambition la performance économique. 

 


 

 

Résultat des troupeaux suivis

Bovin croissance compte 333 adhérents. Le troupeau moyen se compose de 60 vaches. 

Race parthenaise : taux d’IA 31%, âge au premier vêlage 35 mois, intervalle vêlage-vêlage (IVV) 387. 

Race charolaise : taux d’IA 49%, âge au premier vêlage 34 mois, IVV 380. 

Race blonde d’Aquitaine : taux d’IA 24 %, âge au premier vêlage 35 mois, IVV 391. 

Race limousine : taux d’IA 21 %, âge au premier vêlage 35 mois, IVV 384. 

Race rouge des prés : taux d’IA 31 %, âge au premier vêlage 34 mois, IVV 385. 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité