Aller au contenu principal

Ovins
Pâturage d’automne, sans modération

Si  l’offre alimentaire est suffisante en pâturage, les brebis sont aussi bien en extérieur qu’en intérieur.  

L’herbe d’automne, courte et feuillue, est d’excellente valeur alimentaire.
© Ciirpo

Les températures clémentes conjuguées à la pluviométrie ont favorisé la pousse de l’herbe, plus ou moins importante selon les zones. La reprise du pâturage par les brebis est donc maintenant possible. La valeur alimentaire de la pousse d’automne est la même que celle de printemps : 0,9 UFL et 90 à 100 g de PDI par kg de matière sèche. De plus, elle reste stable tout au long de l’hiver.

L’herbe sur pied disponible est à réserver aux lots en lutte puis en milieu de gestation. Un apport d’aliments concentrés n’est pas nécessaire. Par contre, il peut l’être pour les brebis en fin de gestation et les agnelles de renouvellement qui vont être mises à la reproduction en fin d’année.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité