Aller au contenu principal

Pac 2023: sortez les calculettes (et l’aspirine)!

  Depuis le mois d’août et la validation du PSN, les conditions de la Pac qui entrera en vigueur au 1er janvier sont connues. Cerfrance organise actuellement des réunions d’information à destination des agriculteurs et des lycéens.

La réunion s’est tenue en présence d’une centaine d’élèves de Venours et agriculteurs.
© Elisabeth Hersand

C’est un nouveau tournant pour les agriculteurs. À partir du mois de janvier, la Pac 2023-2027 entre en vigueur, avec de nettes évolutions, notamment vers plus de verdissement. «Certaines exploitations vont devoir s’adapter pour répondre aux critères, ou saisir des opportunités» explique Alain Guillon. Le responsable d’agence au sein du Cerfrance Poitou-Charentes participait cette semaine, avec deux de ses collègues, à une réunion de présentation de la nouvelle politique agricole commune, au sein du lycée de Venours, destinée aux agriculteurs et lycéens. Il ne fallait d’ailleurs pas être moins de trois pour  résumer le fonctionnement nouveau, mais aussi les conditions, et évolutions qui ont été actées en août, lors de la validation par l’Europe du plan stratégique national. «Nous avions déjà organisé des réunions au printemps pour présenter les grandes lignes, mais aujourd’hui, les éléments que nous avons sont définitifs».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité