Aller au contenu principal

Opération séduction en Charente limousine avec Instal’Agri

La Chambre d’agriculture et la communauté de communes de Charente Limousine ont accueilli 11 porteurs de projets agricoles pendant trois jours. En installation ou en reprise d’exploitation, ils ont été invités à découvrir les atouts de la région et à travailler sur leurs projets.

Images de cartes postales en Charente Limousine. De quoi séduire de futurs repreneurs d’exploitation ?
Images de cartes postales en Charente Limousine. De quoi séduire de futurs repreneurs d’exploitation ?
© Alexandre Veschini

Comment attirer les porteurs de projets, les futurs agriculteurs hors cadre familial, qui souhaitent lancer leur activité agricole ? Et comment les attirer en Charente plutôt qu’ailleurs à l’heure où près d’un agriculteur sur deux approche de l’âge de la retraite ? C’est à ces questions qu’a essayé de répondre Instal’Agri, pendant 3 jours du 30 juin au 2 juillet. La Chambre d’agriculture et la communauté de communes de Charente Limousine ont mené l’action en commun, en organisant trois jours sur place avec des ateliers, des visites d’exploitations et un accompagnement personnalisé.
Reprendre une exploitation, un projet de vie
Les candidats étaient invités à venir seuls ou en couple. Ils étaient parfois aussi accompagnés d’un parent car il s’agit d’un projet de vie, plus que de reprendre une entreprise classique. Une ferme, en particulier en élevage comme en Charente Limousine, c’est le travail d’une vie. Dans les champs, dans l’étable. Mais aussi de la paperasse et beaucoup de formalités. Seize personnes ont répondu à l’appel, pour un total de 11 projets qui ont reçu un accompagnement personnalisé. « Nous avons eu énormément de retours positifs. Les porteurs de projets ont apprécié l’organisation et le dynamisme apporté par la Chambre d’Agriculture et la communauté de communes. L’organisation des trois jours les a surpris, surtout l’équilibre entre les demi-journées d’information et les visites d’exploitation. Pendant trois jours, les porteurs de projets étaient dans une bulle où ils pouvaient se consacrer entièrement à leur projet. Certains nous ont dit que le retour à la réalité allait être difficile », synthétise Élise Mella-Duran, conseillère installation-transmission à la chambre d’agriculture de la Charente. Les participants ont pu comparer leurs projets. « Il y a eu beaucoup de débats. Et pour certains, les marchés de producteurs de pays où nous les avons emmenés étaient une découverte », reprend Élise Mella-Duran.

Retrouvez la suite de l'article dans La Vie Charentaise du vendredi 9 juillet 2021, disponible en kiosque et sur abonnement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
La taille des haies est finalement autorisée jusqu'au 15 avril inclus.
Un mois de plus pour tailler les haies

Suite aux pluies importantes de ces dernières semaines, qui ont rendu de nombreuses parcelles inaccessibles, la date d'…

Publicité