Aller au contenu principal

Vins du thouarsais
Oiron appartient désormais à l’aire de production AOC

Suite à une enquête publique, du 20 décembre 2010 au 20 janvier 2011, l’aire délimitée des AOC Anjou, rosé de Loire et crémant de Loire a été révisée. La commune d’Oiron fait dorénavant partie de cette aire de production AOC. Classé jusqu’ici dans la catégorie Vins délimités de qualité supérieure (VDQS), le millésime 2011 sera sous la bannière de l’AOC.« La catégorie VDQS disparaît cette année, précise Pierre-Jean Millet, ingénieur terroir et délimitation à l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO). Une demande d’accession à l’AOC a alors été formulée par les producteurs. » Cela concerne deux producteurs installés à Oiron, une aire délimitée d’un potentiel de 135 hectares dont une vingtaine plantée.Et Pierre-Jean Millet de conclure : « C’est une promotion dans la hiérarchie du vin avec cependant quelques contraintes supplémentaires : un rendement annuel limité à 60 hectolitres par producteur et un degré supérieur exigé à la récolte. Nous espérons tout de même que cette promotion suscitera des agrandissements d’exploitation voire des installations ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité