Aller au contenu principal

Nouveau départ pour le campus des métiers de Barbezieux

Alain Rousset, le président de la région Nouvelle-Aquitaine, a inauguré l’extension et la réhabilitation du campus des métiers de Barbezieux. L’occasion pour les élus de poser le problème de l’orientation vers les métiers de l’artisanat.

Après l'inauguration, les officiels menés par le président de la Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset ont visité le CFA.
Après l'inauguration, les officiels menés par le président de la Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset ont visité le CFA.
© Alexandre Merlingeas

Le campus des métiers de Barbezieux s’est agrandi de 2 110 m2 avec un bâtiment neuf dévolu à la formation des métiers de bouche et à la petite enfance alors que 80 m2 ont été réhabilités. Le CFA peut désormais accueillir jusqu’à 400 apprentis.

Une transformation qui symbolise bien la politique de la région Nouvelle-Aquitaine en la matière avec la reconstruction, en Charente, des CFA de Chasseneuil et celui de Cognac. C’est tout le sens de l’inauguration du 13 octobre.

Après avoir coupé le ruban, Alain Rousset et les élus ont visité à pas soutenu les nouvelles infrastructures et les formations proposées par l’établissement. Dans l’atelier coutellerie, Pascal Renoux, chef d’entreprise et enseignant, a pu offrir un couteau aux officiels. Un cadeau qui a beaucoup intéressé le président de la région passionné de pêche et de chasse.

La visite s’est poursuivie par un passage par la forge et l’artisanat d’art avant de rejoindre le bâtiment neuf des métiers de bouche et de la petite enfance. Alain Rousset a discuté avec Jean-François Bassard, formateur en boucherie et Jean-François Guihard, le président national de la profession, sur la difficulté de bien préparer et mettre en valeur les quartiers avant des carcasses.

Enfin, une visioconférence a permis d’échanger en direct avec une délégation charentaise présente au Salon du cheval à Pékin afin d’évoquer le développement des loisirs équestres en Chine et les grands besoins de formation en matière de maréchalerie qui nécessite l’ouverture d’une section.

Favoriser l’apprentissage

Dans son discours d’inauguration, Alain Rousset a laissé poindre quelques inquiétudes sur...

...A lire dans La Vie Charentaise du 19 octobre, page 4.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Et ainsi va la vie d’une agriculture qui s’adapte

La connaissance est une force, l’ouverture un atout pour se projeter, pour construire.

Cette punchline concentre les…

Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Publicité