Aller au contenu principal

Fnsea 79
Non à la chaudière à paille de l’Ulds

La Fnsea 79 s’oppose au projet de l’Ulds (Union laitière des Deux-Sèvres) de Champdeniers qui consisterait à utiliser de la paille pour chauffer une chaudière de fabrication de lait en poudre. Elle estime que cela « se traduirait inévitablement par une hausse du prix de la paille sur un secteur bien plus large que celui des 30 km annoncés. Des milliers d’éleveurs seraient contraints d’acheter de la paille plus chère ».Pour la Fnsea 79, « l’heure n’est pas à l’augmentation des charges dans un contexte de crise en élevage. « Bien au contraire. » Elle rappelle qu’elle travaille sur une maîtrise du prix de la paille par un rapprochement entre éleveurs et céréaliers et la signature de contrats pluriannuels d’approvisionnement en paille et par la mise en place en 2011, comme cela a été fait l’année passée, d’une opération paille entre le nord du département et le sud.Pour Patrice Coutin, le président, ce projet « tout paille » « n’est pas une solution ». « Il faut travailler sur d’autres alternatives ». Il invite les décideurs, qui sont par ailleurs coopérateurs, « à revoir leur projet pour que la profession elle-même ne crée pas une pénurie de paille permanente ». Il demande « de la solidarité entre les filières et de la concertation » avant de présenter de tels projets.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité