Aller au contenu principal

Légumes
« Mon projet de vie a défini la surface »

Camille Camuzet s’est lancée dans le maraîchage voilà deux ans, à Saint-Sulpice-de-Royan. Son projet professionnel est lié à son projet de vie.

Camille Camuzet propose sur son exploitation une cinquantaine de légumes différents et 90 variétés.
© LG

Passer du monde équin, s’intéresser à la biologie marine pour arriver au maraîchage, c’est en substance le parcours de  Camille Camuzet. À 27 ans, la jeune femme de Saint-Sulpice-de-Royan, titulaire d’un bac pro équin à Saint-Genis-de-Saintonge, est passée par un BTS ACSE à Cherves, et pour finir, a préparé une licence en science et biologie marine. Entre temps, elle a fait une pause dans ses études pour voyager et faire des saisons. « C’est en travaillant dans un magasin de sport que j’ai eu le déclic de ne pas avoir un travail où l’on soit enfermé et ne pas avoir de hiérarchie au-dessus de moi », explique celle qui est installée depuis deux ans. « J’ai lu un livre de Jean-Martin Fortier, un agriculteur enseignant qui a révolutionné le monde du maraîchage au Québec. Cela m’a convaincu. » Même si elle n’a pas eu de formation en maraîchage et qu’elle est non issue du monde agricole - « mes parents sont potiers » -, sa motivation l’a amenée très rapidement à relever le défi.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Une semaine pour trouver son orientation en Mfr
Les élèves de 3ème et 2nde générale et technologique des MFR du Poitou sont invités à participer à la semaine de l’orientation,…
Depuis Ligugé, il tourne les essences locales
 Parmi les artisans à s’être installés dans les Usines, à Ligugé, il y a notamment David Grimaldi. Derrière ce grand gaillard à…
C’est avec ses tableaux qu’il écrit
Il est peintre, plasticien et amoureux de toutes les formes d’art depuis son enfance. Ses créations ont été exposées et se…
À Melle, une transformation de la viande sÔ locale
Installée en 2014, Claire Bastien a développé la vente directe de ses animaux. Avec une particularité : elle prend en charge la…
Les Charentes vont accueillir la session nationale des JA viticoles
Les Jeunes Agriculteurs 16 et 17 accueilleront leurs homologues des autres régions viticoles du 31 janvier au 2 février pour leur…
Tempo, meilleur veau Charolais de France, est Deux-Sévrien
Sacré meilleur veau de France au concours national Charolais de Moulins, le 1er décembre, Tempo est issu de l’élevage…
Publicité