Aller au contenu principal

Moiss’batt et voitures Traine-cul prêtes à vrombir

Les Jeunes Agriculteurs de la Vienne se préparent pour fêter leur 19e Fête de la Terre à Saulgé. 

Agriculteur à Sillard, Gaëtan Gabard est le responsable du pôle Démonstration du moiss'batt cross et des voitures Traine-cul.
© Jeunes Agriculteurs 86
Les articles publiés entre le 15 et le 30 juillet sur CaracTerres.fr sont en accès libre ! Vous pouvez ainsi découvrir le contenu de nos quatre journaux. 
Pour rejoindre notre communauté d’abonnésdirection la boutique en ligne. 
Déjà abonné ? Activez votre compte numérique ici en réinitialisant votre mot de passe. En cas de difficulté, contactez-nous à redaction@caracterres.fr

 

Pour mémoire, c’est à Thurageau, en 2004, que s’était tenue la première édition. Et c’est à peine quelques années plus tard que pour la première fois, de vieilles machines agricoles rafistolées sont apparues sur leur circuit de Moiss’Batt Cross, pour rivaliser entre elles lors de courses pour le moins insolites. Animation phare d’une partie du réseau JA, ces machines du passé, souvent sorties de leur lit d'épines, ressurgissent sur de nouveaux terrains, non sans avoir été remises en état de marche par leurs pilotes agriculteurs.

Certaines sont sorties des usines dans les années 80 ! Les visiteurs auront l’occasion de redécouvrir ces engins se défier sur terre battue tels de véritables véhicules de courses. Plus question de moissons cette fois-ci. À leur bord, des Jeunes Agriculteurs de la Vienne, mais aussi des collègues des départements limitrophes, qui seront eux aussi de la partie avec leurs machines sur les terres poitevines. Quinze voitures Traine-cul tout aussi pétaradantes, en bonnes petites cousines de ces moiss’batt, seront aussi dans la course. Il s’agit de voitures coupées en deux, dont seule la partie avant a été conservée. La partie arrière a été remplacée par un seul essieu et une roue folle ! C’est sur un parcours bosselé qu’elles feront leurs démonstrations. De quoi donner de belles sensations aux pilotes d’un week-end. Pas moins de 10 Moiss’Batt et une quinzaine de voitures Traine-cul feront le show.

Entre deux sorties de route de ces machines infernales, il sera bien sûr possible, ces 20 et 21 août, de se restaurer sur place. Deux repas, celui du samedi soir et celui du dimanche midi (15 € et 10 € pour les moins de 12 ans).

Informations au 06 52 19 83 33 ou à jeunesagriculteurs86@gmail.com

 

Tous les articles concernant la 19e Fête de la Terre de la Vienne dans notre dossier

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Publicité