Aller au contenu principal

Métiers d’art : redonner goût aux jeunes au travail de la main

Les métiers d’art étaient à l’honneur le 15 septembre à La Rochefoucauld. La Région a organisé une rencontre «savoir-faire d’excellence».

De gauche à droite : Patrick Palem (IPP), Sophie Rolin (Pema), Camile Bidaut (INMA) et Jean-Charles Rinn (Adam).

Transmission, recrutement et formation étaient au cœur des réflexions proposées par le conseil régional aux participants de ce 4e rendez-vous des savoir-faire d’excellence dédiés à la filière « Cuir, luxe, textile et métiers d’art ». Sophie Rolin, directrice du Pôle expérimental des métiers d’art a déploré le manque de valorisation des métiers de la main. « L’attractivité pourrait changer si la connaissance était différente ». Camille Bidault, responsable des projets culturels et patrimoniaux de l’Institut national des métiers d’art, parle de « métiers oubliés, qui font peur, qui ont mauvaise presse et ont été supplantés par d’autres métiers ». Jean-Charles Rinn, dirigeant d’Adam (emballages bois en Gironde) abonde en ce sens : « Nos jeunes ont perdu le rapport avec la matière et la nature. Des conditions difficiles, des rémunérations pas valorisantes sont aussi autant d’obstacles. Il faut redonner du sens à un certain nombre de choses ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité