Aller au contenu principal

Mélangeuse et libre-service, des solutions économes

Différents essais dans des fermes expérimentales montrent que la mélangeuse est bien adaptée aux fourrages humides, que le libre-service est un moindre investissement et que les deux permettent de meilleures performances animales ainsi qu’un gain de temps.

Les conclusions de la ferme expérimentale de Jalogny mettent en évidence une ingestion de +15 % avec la mélangeuse.
Les conclusions de la ferme expérimentale de Jalogny mettent en évidence une ingestion de +15 % avec la mélangeuse.
© S.B.

La ferme expérimentale de Jalogny (71) a conduit des essais mélangeuse contre distribution classique sur des génisses charolaises de 2 ans et des vaches ayant des périodes de vêlages d’été et de fin d’hiver avec une base importante de fourrages grossiers (foin et ensilage d’herbe). Les conclusions mettent en avant une ingestion supplémentaire de l’ordre de 15 % avec la mélangeuse. En effet, avec des rations composées de fourrages grossiers, l’action de découpe de la mélangeuse diminue l’encombrement et favorise leur ingestion.
Sur vaches allaitantes, il n’a pas été montré d’impact d’une ration mélangée sur les poids, l’état des vaches, les performances des veaux ou la reproduction des mères.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité