Aller au contenu principal

Protéagineux
Maîtriser l’enherbement et surveiller les ravageurs dès la levée

Pour désherber le pois de printemps, une application unique de pré-levée ou de post-levée ou un programme de traitement est possible. Un complément mécanique peut également être envisagé avant la formation des vrilles.

Intervenir sur une culture en bon état végétatif au stade 2-3 feuilles des adventices.
Intervenir sur une culture en bon état végétatif au stade 2-3 feuilles des adventices.
© N. C.
En Poitou-Charentes, les pois de printemps ont pu être semés fin février début mars et commencent à lever. L’enherbement des parcelles est à maîtriser avant que les cultures ne couvrent le sol.
Le traitement de pré-levée constitue une solution sécurisante pour maîtriser l’enherbement, il offre le plus large choix de produits permettant de faire face à différents types de flore adventice. C’est une base nécessaire dans les parcelles sales en dicotylédones surtout en cas de présence d’adventices difficiles à maîtriser en post-levée et fortement concurrentes (gaillet, renouées, matricaire, éthuse). La réussite de cette stratégie passe par une bonne connaissance de la flore de la parcelle pour choisir les herbicides adaptés. Dans le cas de relevées ou d’efficacité insuffisante, un rattrapage est néanmoins toujours possible.
Lire la suite en page 13 d'Agri79.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

« On n’élève pas des animaux pour l’équarrissage »
Jeudi 13 janvier, la fédération des chasseurs et la chambre d’agriculture organisaient un point presse sur le renard. L’enjeu :…
Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Publicité