Aller au contenu principal

Prévention
Lutter contre le frelon asiatique, dare-dare

À Saint-Palais-de-Négrignac, Maurice Douteau prend son bâton de pèlerin pour sillonner dans le département afin d’expliquer, de montrer les moyens de lutter contre le frelon asiatique, tout en faisant aussi de la prévention.  

Maurice Douteau et son bac de capture avec deux modules accès sélectif aux extrémités.
© L.Guilemin

Passion, transmission, partage : trois mots pour caractériser l’action de Maurice Douteau, fils d’agriculteur, devenu instituteur. 47 ans qu’il possède des ruches et qu’il voue une attention toute particulière au monde de l’apiculture. S’il se souvient parfaitement de sa première intervention, en 1975 « en montrant un film scolaire à des élèves », il se rappelle très bien aussi, en 2006, de l’arrivée du frelon asiatique. « Des apiculteurs du Lot-et-Garonne ont présenté cet insecte. J’ai été effaré de voir la dangerosité. J’ai décidé de relever mes manches afin de protéger les abeilles, même si au départ, j’ai été invectivé car cela allait créer la psychose dans la population. » C’est donc seul, « dans son coin », qu’il a débuté sa bataille. Maurice Douteau, qui est aussi co-président de la fédération apicole du département, cite de nombreux exemples dont celui du collège de Montguyon où les frelons asiatiques ont décimé trois ruches, qu’il a refait.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Moissons 2022 : le changement climatique s'annonce
Les moissons ont débuté très précocement cette année sur le territoire, à l’issue d’un printemps sec et chaud. Les…
Un abattoir à la ferme près de Champdeniers
 En une dizaine d’années, Magalie et Antony Papet ont expérimenté plusieurs aspects du métier d’éleveurs : salariat, vente…
« L’animal reflète l’humain », atteste la comportementaliste Pauline Garcia
De l’audiovisuel à l’élevage, il y a un pas que peu franchissent. Pauline Garcia l’a fait, en développant une activité de…
« Plus rien de rationnel »

Le début des moissons en ce début juin est certes timide, mais remarquable. « Des années comme celles-ci…

Une supplémentation pour valoriser la ration
Des extraits de plante, incorporés aux granulés, améliorent le processus de digestion des bovins, réduisant les risques d’acidose…
Le premier CS avicole de la région ouvre en septembre
Impulsé par les professionnels de la filière, le premier certificat de spécialisation avicole ouvrira ses portes en septembre au…
Publicité