Aller au contenu principal

Emploi
L’indemnisation des cas contacts allongée jusqu’à la fin de l’année

Le décret du 14  novembre 2020 prolonge les conditions permettant aux salariés « cas contact » de bénéficier des indemnités journalières de l’assurance maladie.

© Teo Lannie - MSA

Les salariés non malades mais « cas contact » d’une personne atteinte de la Covid-19 peuvent, jusqu’au 31 décembre 2020, continuer de bénéficier des indemnités journalières maladie dès lors qu’ils se trouvent dans l’impossibilité de travailler ou de faire du télétravail.

Dans ce cas, aucun délai de carence ne s’applique, la prise en charge par l’assurance maladie est immédiate. De plus, dans un tel contexte, aucune condition d’activité minimale n’est requise pour bénéficier de cette indemnisation. Enfin, il n’y a pas non plus de durée d’indemnisation maximale pour le versement des indemnités journalières aux salariés cas contact.

Lorsque le salarié est cas contact, il convient pour ce dernier d’en avertir immédiatement l’employeur et de procéder à une déclaration en ligne sur le site ameli.fr. Le salarié devra être en mesure d’attester sur l’honneur qu’il est dans l’impossibilité de télétravailler. L’assurance maladie procédera ensuite à l’élaboration des arrêts.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité