Aller au contenu principal

L'État compense l'augmentation de la CSG d'une main et reprend de l'autre

Pour les indépendants, l'augmentation de 1,7 point de la CSG sera compensée. La réforme des cotisations familiales privera les ressortissants de la MSA de cette compensation.

© N.C.

L a contribution sociale généralisée (CSG) est un impôt prélevé sur les revenus d’activité et les revenus de remplacement en vue de financer la protection sociale.
Son taux varie en fonction des revenus concernés (salaires, pensions de retraite, allocations chômage…). « Dans la loi de finance 2018, le gouvernement prévoit une augmentation de 1,7 point de celle-ci », précise Jessica Planchet, fiscaliste à AS 79. Et de détailler : « La contribution sociale de solidarité, si le projet se confirme, passera de 7,5 % à 9,2 % pour les salaires et pour les revenus d’activité ; de 6,6 % à 8,3 % pour les retraites ; de 8,2 % à 9,9 % pour les revenus du patrimoine ».
Cette hausse sera accompagnée de mesures visant à réduire la perte financière pour les différents contribuables (voir tableau ci-joint). « Par ailleurs, pour les entreprises, le gouvernement souhaite que cette hausse soit déductible fiscalement l’année N +1. La loi de finance 2018 compte un article en ce sens », expose l’experte.

Fin de la taxe d’habitation sous réserve de ressources
Pour les retraités l’augmentation de la CSG ne sera pas compensée. En revanche, la suppression totale de la taxe d’habitation devrait intervenir d’ici 2020 avec entre-temps des baisses progressives de 30 % puis 65 % sur 2018 et 2019. Cette suppression interviendra si le revenu fiscal de référence est inférieur à 20 000 € pour une personne seule ou 40 000 € pour un couple. En ce qui concerne les indépendants, l’augmentation de la CSG devrait être compensée par une baisse de la cotisation famille de près de 2,15 %. En revanche, pour les exploitants agricoles dépendants du régime de la MSA, la cotisation maladie, qui avait perdu 7 points en 2016, sera réformée en 2018. Le taux sera désormais progressif et pourra atteindre 6,5 % contre 3,04 % depuis 2016 (lire Agri79 du 20 octobre).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Grâce aux parts prises dans la société, l'exploitant percevra des intérêts et dividendes pendant toute la durée de l'engagement, qui court sur 30 ans. Une façon de créer un complément de retraite issu des énergies renouvelables.
Une société pour partager la valeur du photovoltaïque

La Fnsea 79 poursuit son programme d'accompagnement des agriculteurs au photovoltaïque. Une société dédiée est en cours de…

Christophe LIMOGES, élu Président du Syndicat des Laiteries Charentes-Poitou

Mardi 9 avril, le conseil d'administration du Syndicat des laiteries Charentes-Poitou s'est réuni et a…

Le site Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent arrive à saturation de sa capacité de production.
Eurial déménage son usine de fromages de chèvre

Le déménagement de l'usine Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, appartenant à la coopérative Eurial (…

Publicité