Aller au contenu principal

PNDV Tour
Les viticulteurs réunis pour lutter contre le dépérissement du vignoble

Le Plan national dépérissement du vignoble organisait le 12 mai à St-Bris-des-Bois une journée entre viticulteurs, techniciens et chercheurs pour parler de la lutte contre les maladies de la vigne.

L’Abbaye de Fontdouce a accueilli le ‘‘PNDV Tour’’ pour la première fois dans les Charentes.
© K. B.

L’objectif de mobiliser un grand nombre de viticulteurs contre le dépérissement du vignoble était atteint, à en croire la foule circulant dans la cour de l’abbaye de Fontdouce ce 12 mai : en tout, plus de 160 participants de tous âges ont assisté à cette journée du ‘‘PNDV Tour’’, organisée par le Plan national dépérissement du vignoble (PNDV) et les Chambres d’agriculture de Charente et Charente-Maritime. Dix ateliers étaient proposés, chacun pouvant en suivre cinq au cours de la journée. Conseils de plantation, explications sur les différentes maladies du bois et les mécanismes du dépérissement de la vigne, exploration de thématiques comme la diversité variétale ou l’imagerie médicale utilisée pour le diagnostic : le rendez-vous proposait un contenu riche et varié, à l’image du programme qu’il devait promouvoir.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité