Aller au contenu principal

Sanitaire
Les vétérinaires ne veulent pas de remise en cause du maillage sanitaire du territoire

Le gouvernement devrait retirer la mesure qui aurait interdit aux vétérinaires de vendre des antibiotiques critiques. Malgré cela, les vétérinaires avaient décidé de maintenir la manifestation du 6 novembre. Explications avec Laurent Poncelet.

Les vétérinaires font de la prévention une part importante de leur activité, comme le précise Laurent Poncelet (à gauche sur la photo).
Les vétérinaires font de la prévention une part importante de leur activité, comme le précise Laurent Poncelet (à gauche sur la photo).
© Photo d'archives

Vous êtes président du syndicat départemental des vétérinaires et malgré le recul du gouvernement vous décidiez, mardi, de maintenir l’appel à la manifestation à Paris, le 6 novembre. Pourquoi ?
Le gouvernement a annoncé en début de semaine qu’il retirait du projet de loi d’avenir la disposition concernant l’interdiction de délivrer des antibiotiques critiques par les vétérinaires. Malgré cette annonce, nous avons maintenu la manifestation à laquelle devaient participer 60 à 65 vétérinaires et auxiliaires vétérinaires du département. Même si le gouvernement fait machine arrière, on se méfie de ce qui n’est qu’une annonce alors que la disposition peut à tout moment de la procédure parlementaire être réintroduite sous forme d’amendement.

Lire la suite en page 4 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
Les futurs chevaux champions de saut naissent à Esse
La famille Courdent a lancé un élevage de chevaux de sport à Esse, spécialisé dans le saut d’obstacles.
Une installation synonyme de diversification
Théophile Baudoin va rejoindre la ferme familiale début 2024. À la production de viande bovine en place, il veut ajouter un…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Fabrice tutore les jeunes pousses… d’éleveurs caprins !
Des acteurs du plan Capr’1 ont mis en place un système de tutorat caprin en Nouvelle-Aquitaine Pays-de-la-loire. Une dizaine d’…
Publicité