Aller au contenu principal

Retraites
Les retraités de l’agriculture réaffirment leurs revendications

Les fins de mois sont difficiles pour les agriculteurs retraités. Aussi, la section des anciens exploitants de la FDSEA s’en est allée, mardi 31 août, renouveler ses revendications sur les retraites à la préfète.

« Les revendications ne sont pas nouvelles mais il est bon que les pouvoirs publics les entendent à nouveau », a souligné Louis Gayot (au centre).
« Les revendications ne sont pas nouvelles mais il est bon que les pouvoirs publics les entendent à nouveau », a souligné Louis Gayot (au centre).
© DR

En prélude aux discussions à l’Assemblée nationale et avant la manifestation du 7 septembre organisée par les grandes centrales syndicales des salariés , la section des anciens exploitants de la FDSEA a souhaité renouveler ses revendications sur les retraites à la préfète.

Une délégation conduite par Patrice Coutin, président de la FDSEA et Louis Gayot, président de la section départementale des anciens exploitants accompagné d’Eliane Siteau et de Claude Tardy, a donc été reçue mardi 31 août par Christiane Barret.

 

La SDAE réaffirme ses positions

« Les revendications ne sont pas nouvelles mais il est bon, avant que les discussions ne soient engagées à l’Assemblée nationale, que les pouvoirs publics les entendent à nouveau », a introduit Louis Gayot.

Des avancées sont proposées par le gouvernement, les anciens exploitants prennent acte des dispositions prises dans le cadre de la réforme des retraites concernant : 

- le changement des règles du minimum vieillesse et le fait que les agriculteurs ayant peu cotisé puissent avoir au moins 

708,95 € de revenu au titre de la retraite ;

- l’ouverture du bénéfice de la RCO aux conjoints collaborateurs d’exploitation et aux aides familiaux ;

- l’obtention pour les femmes chefs d’exploitation pendant moins de 17,5 ans du bénéfice de la revalorisation de leur pension agricole grâce à un assouplissement des conditions d’accès.

Les anciens exploitants restent néanmoins prudents et vigilants sur l’application de cette réforme et réaffirment leurs positions sur :

- le respect de la loi RCO sur l’engagement des pouvoirs publics en 2002 et les 75 % du SMIC, ainsi que  leur objectif d’atteindre 85% du SMIC à carrière complète ;

- le rétablissement de la demi-part fiscale accordée aux parents isolés qui peut permettre un certain nombre d’avantages fiscaux et sociaux, notamment pour les personnes à faible revenus ;

- l’attribution forfaitaire de la bonification pour enfants et son exclusion des plafonds de ressources ;

- l’augmentation significative du seuil d’imposition sur le revenu fiscal de référence ;

- l’avancée urgente vers la prise en charge de la dépendance, dite 5e risque, et de son financement.

Enfin la délégation a renouvelé son souhait, pour les futurs retraités, d’avoir une retraite calculée sur les 25 meilleures années et non plus sur la carrière entière.

 


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité