Aller au contenu principal

Traits poitevins
Les races mulassières, un patrimoine du futur

Les concours et présentations permettent de présenter ces races en voie d’extinction dans l’objectif de séduire. Un travail sur les débouchés est également mené par l’association des races mulassières. Un marché croissant pourrait relancer l’élevage.

« Le Marais Poitevin tel qu’on le connaît aujourd’hui doit son existence aux nombreuses heures de travail des traits poitevins », explique Karine Monnet.
« Le Marais Poitevin tel qu’on le connaît aujourd’hui doit son existence aux nombreuses heures de travail des traits poitevins », explique Karine Monnet.
© C. P.

Cette année, c’est avec Athéna de l’Hermitain (*) ainsi que Talève de l’Hermitain(*) et son petit Damier que Karine Monnet se rendra au concours national des races mulassières du Poitou. A Dampierre-sur-Boutonne (17), les 24 et 25 août, elle comptera parmi ces passionnés qui se dévouent à la cause des races équines locales. Un patrimoine régional auquel l’éleveuse, par ailleurs enseignante en socioculturel au lycée horticole de Niort, est attachée. « J’aime ma région. Du bocage à la côte atlantique en passant par la plaine et dans les prés, je préfère voir des traits poitevins ou des baudets du Poitou que des percherons. L’histoire de ces races se trouve ici. Elles sont notre patrimoine, l’une de nos richesses locales. »

Lire la suite en page 6 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
Les futurs chevaux champions de saut naissent à Esse
La famille Courdent a lancé un élevage de chevaux de sport à Esse, spécialisé dans le saut d’obstacles.
Une installation synonyme de diversification
Théophile Baudoin va rejoindre la ferme familiale début 2024. À la production de viande bovine en place, il veut ajouter un…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Fabrice tutore les jeunes pousses… d’éleveurs caprins !
Des acteurs du plan Capr’1 ont mis en place un système de tutorat caprin en Nouvelle-Aquitaine Pays-de-la-loire. Une dizaine d’…
Publicité