Aller au contenu principal

Gastronomie
Les producteurs, au carrefour des saveurs

Le Carrefour des métiers de bouche a fait la part belle à l’agriculture, du 14 au 18 novembre à Niort.

L’inauguration du Carrefour des métiers de bouche en présence de nombreuses personnalités.
L’inauguration du Carrefour des métiers de bouche en présence de nombreuses personnalités.
© DR

 

Le Carrefour des métiers de bouche et de la gastronomie a ouvert ses portes samedi 14 novembre et ce, jusqu’au 18 novembre au parc des expositions de Niort-Noron. Pour la première fois, l’agriculture de la région et tout ce qu’elle compte de productions et de produits était présente sur le site. La chambre d’agriculture avait invité sur son stand, les éleveurs de bovins lait ou viande, d’ovins, de caprins, de porcs, de volailles, des producteurs de céréales, de sel, d’huître, de pineau... Tous réunis autour du même objectif : échanger sur les productions à découvrir par le grand public.

Honneur aux papilles

Après la pratique avec des jeux de connaissance sur les productions mise en place grâce aux interprofessions, les échanges sur le savoir-faire des éleveurs, petits et grands ont pu déguster du lait, des fromages, de la viande d’agneau ou de lapin, de bœuf label parthenais ou encore des escargots charentais. 

Des dégustations chaque jour différentes réalisées avec l’appui des producteurs du réseau Bienvenue à la ferme mais aussi grâce au talent des cuisiniers du centre de formation des apprentis des Trente Ormeaux qui transforment en un tour de main, de l’agneau ou du lapin, signé Poitou-Charentes, en merveilleux mets aux saveurs différentes selon les recettes.       

 

 

Une convention pour accompagner la conversion bio

Les groupements de producteurs se sont engagés, par  la signature d’une convention avec les organisations en agriculture biologique, à accompagner les éleveurs de bovins ou d’ovins adhérents qui souhaitent se convertir à l’agriculture biologique. 

« L’objectif est de renforcer les liens entre l’offre et la demande des opérateurs et consommateurs et d’harmoniser les circuits de collecte pour diminuer les coûts », a souligné Abel Lumineau, président de l’URGPBV. Parallèlement à cette convention, un programme de développement de la production de viande biologique est mis en place en organisant des réunions et des visites de sensibilisation de la production et par le suivi des éleveurs en plan de conversion. L’objectif à trois ans est la commercialisation d’une production bio de 900 bovins provenant de 30 élevages et d’une production d’ovins provenant de 20 élevages détenant 4 500 brebis. Les groupements de producteurs comptent 1 800 adhérents.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Le site Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent arrive à saturation de sa capacité de production.
Eurial déménage son usine de fromages de chèvre

Le déménagement de l'usine Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, appartenant à la coopérative Eurial (…

Publicité