Aller au contenu principal

AOP beurre Charentes-Poitou
Les principales mesures du nouveau cahier des charges

Alors qu'il ne portait jusqu'à présent que sur les processus de transformation, le nouveau cahier des charges de l'AOP, qui sera applicable d'ici à 2022, met l'accent sur la conduite du troupeau et son alimentation.
© CP

Désormais, chaque exploitation laitière doit disposer d’au minimum 20 ares d’herbe ou de méteil par vache laitière, afin de ne pas avoir des fermes «hors-sol», explique le Syndicat des laiteries. Si les conditions d’élevage sont évoquées, c’est surtout au niveau de l’alimentation du troupeau que les évolutions sont à noter.

La ration totale annuelle du troupeau, exprimée en matière sèche, doit provenir à 80 % de l’aire de production du lait ; le volume de concentrés provenant de l’extérieur du bassin laitier ne peut excéder 1,2 t de MS par vache et par an. L’urée et l’huile (de palme, d’arachide, de tournesol ou même de lin) donnée telle quelle sont interdites, tout comme les aliments OGM. La ration quotidienne des vaches doit comprendre au moins 2kg de fourrage autre que le maïs, mais aussi au minimum 50 % de maïs sous toutes ses formes, pour un volume d’au moins 7 kg. La quantité peut être réduite pendant la période de pâturage, mais ne doit pas être inférieure à 1,5 kg.

Les crucifères (choux, colza, navets...) distribués en vert sont limités à 10% de la matière sèche. Enfin, les compléments sont limités à 1800 kg de matière sèche par vache et par année civile. De leur côté, les laiteries sont dans l’obligation de collecter le lait dans les 72h après la traite la plus ancienne. La pasteurisation du lait n’est plus imposée, mais l’emploi de matières colorantes, antioxygènes ou désacidifiantes est interdit. La maturation est portée à seize heures mini-mum.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Six acteurs agricoles demandent à l'Etat de garantir la sécurité des biens et des personnes
En amont de la mobilisation programmée le 15 janvier à Mauzé par le collectif Bassines Non Merci, la Fnsea79, JA79, la chambre d'…
Publicité