Aller au contenu principal

Les pollinisateurs, des alliés pour les rendements

Traiter le soir plutôt que le matin permet de limiter l’exposition des butineurs.

La Nouvelle-Aquitaine compte 601 apiculteurs.
La Nouvelle-Aquitaine compte 601 apiculteurs.
© N.C.

Les abeilles et autres insectes visitent les fleurs de colza qui produisent du nectar et du pollen. Ils contribuent de façon déterminante à l’élaboration du rendement. Pendant la floraison, il est donc indispensable de créer des conditions favorables à la pollinisation. Toute intervention est soumise à des restrictions d’usages. Les traitements insecticides et acaricides sont interdits pendant la période de floraison. Cependant, une dérogation est possible pour l’utilisation des produits dans le cadre de leur autorisation de mise sur le marché. La base de données e-phy permet de visualiser rapidement les produits qui portent cette mention grâce à un pictogramme spécifique.

Cette mention ne signifie pas que le produit est inoffensif pour les abeilles, mais le risque a été jugé moindre que pour d’autres spécialités. Dans ce cas, le traitement doit impérativement être réalisé en dehors de la présence des abeilles

Il faut donc traiter de préférence le soir, après avoir vérifié l’absence d’insectes butineurs dans la parcelle. Traiter le soir plutôt que le matin permet de limiter l’exposition des butineurs, qui ne reviendront dans les parcelles que le lendemain. Compte tenu des informations disponibles sur la biologie des autres pollinisateurs, un traitement précédant l’heure du coucher ne garantit pas une protection des autres espèces de pollinisateurs qui peuvent butiner plus tard en soirée et sortir à des températures plus basses que l’abeille, comme le bourdon par exemple.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Le Logis du Mortier mise sur la fraîcheur
Alain Lucas a su transformer l’exploitation familiale en mauvaise santé à l’époque en y injectant des nouveautés, telle que la…
Publicité