Aller au contenu principal

Les métiers agricoles attirent les jeunes curieux

Le salon de l'orientation et de la formation en Charente s'est tenu les 9 et 10 février à l'Espace Carat. Les filières agricoles ont attiré un certain public.

L'Anefa, les Jeunes agriculteurs et le Centre national de l'interprofession de l'économie laitière (Cniel) étaient présents au salon de la formation.
L'Anefa, les Jeunes agriculteurs et le Centre national de l'interprofession de l'économie laitière (Cniel) étaient présents au salon de la formation.
© (© ES)

Dans les allées de l'Espace Carat, collégiens, lycéens, étudiants et demandeurs d'emploi ont défilé ces 9 et 10 février, à la recherche d'informations sur une formation, un emploi, une opportunité... Les stands des organismes agricoles suscitent l'attention. "Nous avons eu beaucoup plus de jeunes intéressés par les filières agricoles, observe Sandrine Boinot, de l'Anefa Charente (qui promeut l'emploi en agriculture). Ils posent de vraies questions. Le vendredi, je dirai qu'on a vu passer au moins 500 élèves sur nos stands". L'Anefa propose des offres d'emploi. Le stand est voisin de celui du Centre national de l'interprofession économie laitière (Cniel) et des Jeunes agriculteurs de Charente. L'animatrice du syndicat Victoria Tardieu reçoit des jeunes de tout horizon : "Je leur parle du site Internet stage-agricole.com, où ils peuvent s'inscrire et aussi rechercher un stage. Je fais le lien avec l'Anefa. Quand ils ont besoin d'informations sur les formations, je les renvoie vers les établissements".

Vulgarisation de l'agriculture. Le lycée de L'Oisellerie jouit d'une réputation qui dépasse les frontières de la Charente. "Le public nous connaît, admet Jéhan Grégoire, proviseur-adjoint de l'établissement. Nous avons une certaine notoriété, un bon taux de réussite. Nous ne sommes pas un lycée de secteur, alors les élèves viennent de partout. Les élèves sont fiers de leur parcours à nos côtés, et nous avons souvent des anciens qui viennent présenter leur parcours professionnel...". Les établissements spécialisés ouvrent aussi à plein de métiers différents, en lien avec l'agriculture : environnement, conseils, banques... L'enseignement à L'Oisellerie repose également sur des conditions spéciales : "Nous sommes 350 élèves et étudiants, avec un cadre de travail agréable et une approche familiale. Quand le grand frère vient à L'Oisellerie, généralement, toute la fratrie suit !". Lisa Bégué, professeur d'économie au lycée, évoque la transversalité possible entre les disciplines : "Nous visitions une exploitation agricole, et cela peut donner lieu à des approches simultanées embrassant l'économie, l'agronomie, la biologie...".

Un grand stand rassemble les MFR de Charente. "Nous avons connu une bonne fréquentation ce vendredi, explique Jacques Chevalier, directeur de la fédération de Charente. Les jeunes posent des questions d'orientation. Nous essayons de leur répondre au mieux. Nous leur présentons notre offre qui n'est pas exclusivement agricole. Nous avons eu des contacts avec des jeunes de quatrième. Ils sont en recherche de projet. Notre parcours sur deux ans, avec 6 stages en alternance (3 mois en tout), les attire. La partie agricole séduit de plus en plus de jeunes non issus du milieu, notamment des filles".

La Chambre d'agriculture de Charente dispose aussi de son stand au Fofe. "Nous proposons de la vulgarisation, avec un quizz pour leur expliquer le monde agricole, présente Martial Pouzet, responsable de l'équipe installation transmission. Nous avons vu du monde toute la journée. Ils nous posent des questions. Parfois naïves. Certains ne savent pas à quoi correspond le mot "caprin". Nous avons vu quelques enfants d'agriculteurs. Certains s'enfuient quand ils comprennent qu'il est question d'agriculture ! Heureusement, ils sont peu nombreux !"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

À Clavé, en Gâtine, cédants et repreneurs sont réunis sur l'exploitation de polyculture-élevage.
De gauche à droite : Olivier et Thierry Parent, Daniel et Valentin Nivault et François Agneray.
À 50 ans, il cède son exploitation et installe deux jeunes

À Clavé, Olivier Parent, 50 ans, a fait le choix de cesser son activité d'agriculteur après le départ à la retraite de son…

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laetitia Desclaux est installée à Orches.
" Plus qu'un travail, une véritable passion "
Laëtitia Desclaux est installée depuis mai 2023 à Orches. Elle partage son expérience de jeune installée. Entrée dans le monde du…
Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La taille des haies est finalement autorisée jusqu'au 15 avril inclus.
Un mois de plus pour tailler les haies

Suite aux pluies importantes de ces dernières semaines, qui ont rendu de nombreuses parcelles inaccessibles, la date d'…

Publicité