Aller au contenu principal

Les méthodes de travail des agriculteurs vont devoir changer

La prise de conscience du réchauffement climatique et de ses conséquences est loin d’être partagée par tous. Les agriculteurs vont pourtant devoir s’adapter selon Rémy Fruchard, qui interviendra sur ce thème le 20 octobre à la demande de la Fnsea 79.

Pour Rémy Fruchard, délégué de Météo France Poitiers, le réchauffement devrait atteindre 4°C à l’horizon 2070-2100 si rien n’est mis en place à l’échelle mondiale.
Pour Rémy Fruchard, délégué de Météo France Poitiers, le réchauffement devrait atteindre 4°C à l’horizon 2070-2100 si rien n’est mis en place à l’échelle mondiale.
© N.C.

Qu’est-ce qui vous fait dire que la région n’est pas épargnée par le réchauffement climatique?
Dans la région, de 1981 à 2010 par exemple, les températures, aussi bien maximales que minimales, ont augmenté de 0,5 °C à 0,8 °C. Le nombre de journées chaudes, celles où les températures maximales sont supérieures ou égales à 25°, augmente également.
Sur la même période, les précipitations sont restées à peu près les mêmes : 1 100 mm en Gâtine, moins de 600 mm dans le nord-est du département. Toutefois, on constate que les épisodes pluvieux sont concentrés sur de plus courtes périodes. Cette année, la pluie au printemps, la grêle, la sécheresse de l’été relèvent de cette évolution.

Et comment cela va évoluer ?
Il n’y aura donc pas moins de pluie, mais celles de l’été seront plus violentes, réparties sur moins de jours avec une augmentation des températures et des sécheresses en progression. L’évapotranspiration sera plus importante. Cet été, avec les pluies du printemps par exemple, les réserves accumulées dans le sol auraient pu être suffisantes pour permettre aux plantes de faire face à l’absence d’eau. Ça n’a pas été le cas.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 14 octobre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité