Aller au contenu principal

Les entrepreneurs du territoire s'intéressent au mode biologique

Parce qu'ils font face à une demande grandissante, les entrepreneurs du territoire s'informent et se forment aux exigences de la conduite au mode AB. Outre la technique, ils ont besoin d'éléments économiques pour avancer.

La première journée du Mois de la bio, consacrée aux entrepreneurs du territoire, s'est déroulée 
pour partie en salle, pour partie sur le terrain. Un second temps a été dédié à la découverte du matériel.
La première journée du Mois de la bio, consacrée aux entrepreneurs du territoire, s'est déroulée
pour partie en salle, pour partie sur le terrain. Un second temps a été dédié à la découverte du matériel.
© N.C.

Ca bouge dans les campagnes. Chaque année, le réseau Agrobio quantifie cette dynamique en publiant le taux de croissance annuel de surfaces converties. « En 2016, sur les quatre départements de l'ex Poitou-Charentes, la surface conduite en agriculture biologique sera supérieure de 20% à celle de 2015 », précisait Loïc Rochard jeudi 3 novembre lors du premier des rendez-vous du Mois de la bio. Un développement qui fait naître de nouveaux besoins. Les entrepreneurs du territoire sollicités par des exploitants et les propriétaires fonciers pour la réalisation de travaux spécifiques en témoignent.


Alors que les demandes se font de plus en plus régulières, la FREDT(*), en s'associant à Agrobio Poitou-Charentes dans l'organisation de cette journée baptisée Agriculteur-Entrepreneur, la bio une stratégie gagnante, remplissait sa mission d'appui technique. Effectivement, les entrepreneurs ont besoin de découvrir la conduite technique d'une exploitation labellisée AB afin de mieux évaluer en suivant l'opportunité d'investir dans du matériel approprié pour agir dans le respect des règles du cahier des charges et surtout avec efficacité.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 11 novembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité