Aller au contenu principal

Les couverts végétaux transformés en énergie

Dans le cadre d’un projet de méthanisation, les cultures intermédiaires à vocation énergétique permettent de complémenter la production énergétique des effluents.

© G.V.

Les Cive sont des cultures intermédiaires qui vont être implantées en dérobée avant une culture de printemps (Cive d’hiver) ou semées après une récolte d’orge hiver, de pois, voire de blé, pour être ensilées à partir de septembre (Cive d’été). Une fois l’implantation réussie, l’objectif est d’optimiser la récolte pour avoir un mélange de qualité et en quantité. Récoltée en plante entière, la Cive d’hiver ne doit pas être ramassée trop tardivement au risque d’être trop ligneuse et donc d’avoir un potentiel énergétique à la tonne plus faible. De plus, un mélange à base de seigle a tendance à sécher rapidement s’il est récolté après mai. Il faut donc l’ensiler rapidement après la fauche pour faciliter la réalisation du silo.

Itinéraire technique des cive

La « Cive du Thouarsais » est une Cive d’hiver compte tenu de la très faible pluviométrie d’été et des sols superficiels. L’expérience des agriculteurs de l’ABBT, adhérents à l’unité Tiper méthanisation, a une nouvelle fois servi de base aux exposés de la journée. Grégory Vrignaud qui assure le suivi technique de ces Cive depuis plusieurs années au sein de l’ABBT préconise un mélange de seigle/triticale/féverole. Ce mélange permet d’avoir une occupation du volume optimisé : le triticale monte moins haut que le seigle et assure un rôle de tuteur, la féverole (qui pourrait être remplacé par un pois) complète l’intérêt de structuration du sol par une racine pivotante. Fertilisé avec 60 unités efficace de digestat, le couvert peut être récolté dès le 15 avril à raison de 5,5 t de MS/moyenne observé sur 3 ans. En laissant 15 jours, voire un mois de plus, le développement du mélange est important : on atteint ainsi les 10 à 12 t de MS/ha au 15 mai. Mais ces situations sont à réserver au sol à forte réserve hydrique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité