Aller au contenu principal

Cultures
Les clés pour obtenir un colza robuste

L’implantation est l’étape clé qui conditionne la robustesse du colza, c’est-à-dire sa capacité à supporter les attaques de bioagresseurs, les aléas climatiques, et donc à exprimer son potentiel de rendement dans un contexte contraint.  

Il est conseillé de viser une levée du colza avant le 1er  septembre pour pouvoir résister plus efficacement à l’arrivée des altises adultes.
© Terres Inovia

La robustesse du colza passe par l’obtention de plusieurs états clés. Tout d’abord, il est recommandé de viser une levée précoce avant le 1er septembre. Cela permet d’atteindre le stade 4 feuilles avant le 20 septembre pour avoir un colza suffisamment développé avant l’arrivée des altises adultes et la baisse des températures automnales.

Il faut ensuite une croissance dynamique et continue à l’automne, ainsi que des pieds vigoureux. Cela se traduit par une biomasse supérieure à 1,5 kg/m² en entrée hiver et des pieds d’au moins 25 g/plante à la mi-octobre et 45 g/plante en entrée hiver pour limiter le risque de dégâts de larves d’insectes. Enfin, une reprise dynamique en sortie d’hiver limite globalement le risque de dégâts de coléoptères ou de leurs larves.

La réussite de l’implantation a une influence majeure. Elle doit s’appuyer sur :

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité