Aller au contenu principal

Les chambres d'agriculture Deux-Sèvres et Charente-Maritime jouent la carte de la complémentarité

Depuis le 1er janvier, les chambres d'agriculture des Deux-Sèvres et de la Charente-Maritime partagent le même organigramme. Un choix politique qui vise à ajouter les forces et renforcer les compétences.

Jean-Marc Renaudeau (à gauche) reste président de la chambre d'agriculture des Deux-Sèvres tandis que Pol Lefèbvre est désormais directeur général sur les deux départements.
Jean-Marc Renaudeau (à gauche) reste président de la chambre d'agriculture des Deux-Sèvres tandis que Pol Lefèbvre est désormais directeur général sur les deux départements.
© C.P.

Lorsqu'il est question de contexte agricole, le mot mutation revient souvent. Les marchés, les attentes de la société, le climat sont autant de paramètres qui poussent les agriculteurs à se questionner sur leur métier. L'époque est exigeante pour les acteurs du monde agricole. Y compris la chambre d'agriculture. « Dans le contexte national de réduction des budgets, nous avons lancé en 2015 une réflexion visant au maintien de la qualité des actions et des services ». Le 1er janvier, les deux chambres consulaires officialisaient une organisation commune pensée au cours des deux dernières années.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité