Aller au contenu principal

AG
Les blondes d’Aquitaine se portent bien hors berceau

Les éleveurs de blondes d’Aquitaine ont fait le point sur les activités de promotion menées par le syndicat et sur l’alimentation de ces grandes blondes gourmandes.

Astérix concourra au Salon de l’agriculture.
Astérix concourra au Salon de l’agriculture.
© DR

Le 12 février les adhérents du syndicat des éleveurs de la race blonde d’Aquitaine ont participé à l’assemblée générale, aux Ruralies. « La promotion de la race a été plus difficile en 2008  avec des concours  plus moroses et limités en nombre d’animaux compte tenu des limitations de sortie avec la fièvre catarrhale. Mais ces déboires n’ont pas entaché la dynamique des éleveurs du syndicat », a noté le président Damien Belleannée lors de son rapport d’activités. Un syndicat de race qui peut compter sur 1 617 animaux inscrits à l’Upra dans le département et qui lui permet de s’afficher premier département hors berceau de la race et 5e département de blonde d’Aquitaine au niveau national. Le nombre de vaches blondes dans le département atteint les 20 000 cette année.
Des animaux qui s’illustrent dans les concours, comme Astérix et Akyra sélectionnés à Chavagne-en-Pailler (85) pour participer au concours du Salon de l’agriculture. Mais il y a aussi des élevages deux-sèvriens qui s’illustrent au niveau national comme le Gaec Villeneuve de Saint-Maurice-la-Fougereuse qui a remporté un trophée national pour Insuline. Laquelle a fourni le plus grand nombre de veaux en station individuelle et l’EARL Les Pâtureaux à Epannes pour les nombreux veaux de Laguna qui s’illustre dans le schéma de sélection.

Des trophées et pourquoi pas un prix parisien ?
Les trophées étaient bien mis en évidence lors de l’assemblée pour encourager le travail de sélection des éleveurs. Une sélection dans l’esprit de la race qui se traduit par de la finesse, des masses musculaires bien équilibrées et du bassin. Des qualités que les éleveurs ont pu retrouver sur Astérix, un taureau qui concourra dans la section des mâles de 3 à 5 ans. I l appartient au Gaec Le Portail rouge, de Saint-Martin-de-Bernegoue qui accueillait les éleveurs dans l’après-midi. Et des atouts notés en avant-première par Jean-Claude Métais, éleveur deux-sèvrien et également juge à Paris cette année.
Stany, Christian et Joannick Moussard associés du Gaec Le Portail rouge élèvent des blondes d’Aquitaine depuis 1983 et pratiquent la sélection depuis 1995-1996 avec 60 vaches et l’engraissement avec achat. L’exploitation s’étend sur 180 ha avec 5 ha de prairies seulement autour des bâtiments. Une situation qui a entraîné le presque zéro pâturage, seulement un parc disponible par lot pour le parcours, et la distribution des fourrages en ration complète avec une mélangeuse. Les animaux reçoivent ainsi, paille, ensilage d’herbe, foin, ensilage de maïs et concentrés ensembles à l’auge. L’occasion pour Yan Mathioux, nutritionniste indépendant, qui était intervenu en matinée sur les rations complètes, de faire le point sur les qualités d’une bonne ration mélangée. « Des fibres bien coupées de 5 à 7 cm, ni trop humides, ni trop sèches et piquantes pour faire fonctionner la rumination avec de bons équilibres, surtout à respecter. » Il a pu faire une démonstration sur site de l’outil indispensable pour  lui, le tamis séparateur qui permet de vérifier l’état de la ration mélangée et de renseigner sur le tri possible par les vaches.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Jason Morisson installe son food-truck quatre soirs chaque semaine à Claix, Champniers, Soyaux et Linars.
Rainbow Burger sublime les goûts et les couleurs 
Jason Morisson a créé en octobre 2022 son food-truck de burgers faits avec des produits charentais. 
Publicité