Aller au contenu principal

Rentrée 2022
À l'Enilia-Ensmic, des places restent à prendre

Plusieurs places restent à pourvoir en BTS ainsi qu'en seconde professionnelle au sein de l'établissement surgérien.

L'Enilia-Ensmic, à Surgères.
© Kévin Brancaleoni

Le lycée de l’alimentation de Surgères ne propose pas de nouvelles formations à l’occasion de cette rentrée, explique la nouvelle directrice de l’établissement, Marie-Pierre Gousset, arrivée de Bretagne pour remplacer Patricia Darjo, partie en Vendée. Le CAP Chocolatier-Confiseur lancé l’an dernier se poursuit, tout comme les différents bacs professionnels et les BTS (ainsi que les BTS par apprentissage proposés au CFA). Pour l’heure, les effectifs des apprentis sont « un petit peu en diminution », avec 70 jeunes attendus, tandis que ceux des de la formation initiale scolaire sont constants (110 apprenants). Des places restent à pourvoir pour les retardataires. « Nous avons une liste assez conséquente de maîtres d’apprentissage qui recherchent des apprentis », indique Marie-Pierre Gousset.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
Les futurs chevaux champions de saut naissent à Esse
La famille Courdent a lancé un élevage de chevaux de sport à Esse, spécialisé dans le saut d’obstacles.
Une installation synonyme de diversification
Théophile Baudoin va rejoindre la ferme familiale début 2024. À la production de viande bovine en place, il veut ajouter un…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Fabrice tutore les jeunes pousses… d’éleveurs caprins !
Des acteurs du plan Capr’1 ont mis en place un système de tutorat caprin en Nouvelle-Aquitaine Pays-de-la-loire. Une dizaine d’…
Publicité