Aller au contenu principal

L’engouement des consommateurs pour le beurre Charentes-Poitou n’emballe pas le marché

Les volumes de beurre AOP Charentes-Poitou restent stables ces dernières années. Le léger développement est tiré par l’export. Pourtant, la demande des consommateurs est à la qualité.

L’AOP Charentes-Poitou relance sa communication grand public. Lors du tour du Poitou-Charentes, la célèbre petite vache exposait les couleurs de la marque dans la caravane publicitaire.
L’AOP Charentes-Poitou relance sa communication grand public. Lors du tour du Poitou-Charentes, la célèbre petite vache exposait les couleurs de la marque dans la caravane publicitaire.
© Charentes-Poitou

Les produits locaux ont le vent en poupe. Acheter ce qui est produit près de chez soi n’est pas encore le sport national français mais pourrait le devenir, à en croire les experts. Citoyen, le consommateur aime l’idée que ses achats soutiennent l’économie locale. En recherche de sécurité, il accorde davantage sa confiance aux produits locaux qui plus est marqués d’un signe officiel de qualité. Cette demande a créé ces dernières années un appel d’air favorable au développement des magasins de producteurs. À la ferme ou dans les zones commerciales, les épiceries de produits locaux se sont multipliées.


Viande, légumes, fruits, confitures ou autres produits laitiers marquetés aux couleurs des Deux-Sèvres ou de la région y seraient promis à un bel avenir. Dans les faits, les choses ne vont pas aussi vite. Ce qui sonne comme une évidence dans les mots, concrètement, ne l’est pas toujours. Les chiffres de la plus vieille appellation d’origine contrôlée beurrière de France en témoignent. Le beurre Charentes-Poitou, dont l’AOP avait été construite, peu avant 1980, sur les procédés de fabrication industrielle, valorisait 26 367 tonnes de matière en 2016. Un chiffre stable (24 909 tonnes en 2015 ; 27 736 en 2014). « En deçà du potentiel de la région », regrette toutefois Christophe Limoges, responsable de la commission communication de l’AOP.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
La taille des haies est finalement autorisée jusqu'au 15 avril inclus.
Un mois de plus pour tailler les haies

Suite aux pluies importantes de ces dernières semaines, qui ont rendu de nombreuses parcelles inaccessibles, la date d'…

Publicité