Aller au contenu principal

Conjoncture
L’embellie se poursuit pour l’agneau

D’après les chiffres de FranceAgriMer, les cours de l’agneau ont atteint 7,65 euros début avril au moment de Pâques. Après une année 2020 marquée par une manque d’offre, le maintien des cours serait plutôt lié à une demande soutenue.

Malgré une hausse de la production en ce début d’année, l’offre n’est pas assez importante pour soutenir la demande, ce qui entraîne une hausse des prix. Une bonne nouvelle pour les éleveurs, à condition qu’elle ne détourne pas les consommateurs vers d’autres viandes, moins chères.
© Ciirpo

Même en cette période festive où les prix sont traditionnellement hauts, « ces niveaux de prix n’ont jamais été observés », s’étonne Cassandre Matras, responsable de projets au sein de l’Idele. Début avril, les cours de l’agneau ont atteint 7,65 euros, soit près d’un euro de plus que le prix maximum observé en 2019. Au moment du premier confinement, en avril 2020, les producteurs avaient pourtant eu peur de voir leurs productions boudées. Reflets de ces inquiétudes, les cours avaient même perdu 0,50 euros juste avant Pâques.

Juste avant les fêtes pascales de 2020, ils sont cependant repartis à la hausse, pour ne plus retomber. Une dynamique qui, selon les experts, s’expliquait par une offre faible liée à des importations en retrait, et des efforts consentis par la grande distribution pour mettre en avant les produits nationaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

Le Logis du Mortier mise sur la fraîcheur
Alain Lucas a su transformer l’exploitation familiale en mauvaise santé à l’époque en y injectant des nouveautés, telle que la…
La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Publicité