Aller au contenu principal

L'éleveur ovin Pascal Laurent passe la main grâce au parrainage et au fermage

Aujourd'hui, transmettre son exploitation est difficile. Or, Pascal Laurent, installé depuis 1989 en élevage ovin viande à Saint-Christophe, en Charente limousine, a retroussé ses manches afin de trouver une solution. Car approchant de la soixantaine, il n'avait pas du tout envie de voir disparaître après lui un outil « pas si mal »…

Pascal Laurent conduit aujourd'hui un troupeau de 500  grivettes en race pure, une race rustique des Monts du Lyonnais, sa région d'origine. « Ce sont des brebis prolifiques avec du lait et surtout un désaisonnement naturel, pour lequel on ne met pas d'éponges, ce qui me plaît bien », dit-il d'emblée.

Son exploitation, qui compte 92 ha de SAU, est intégralement en fermage, même la maison d'habitation. Un premier argument de poids pour inciter à la reprise. « En prime, je suis sur un système herbager, autonome et économe, ajoute-t-il. Depuis 2008 et la crise économique, je cultive 15  ha de céréales destinées à l'autoconsommation, contre 6 ha avant, et je mise sur la production d'agneaux de bergerie pour le marché de Noël. » Un deuxième argument qui pèse aussi.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité