Aller au contenu principal

Le stockage de l'eau, un compromis entre attentes sociétales et valeur ajoutée

Dimanche 4 mars, la Coop de l’eau organise un Aper’Eau à Prahecq. Expliquer en quoi la sécurisation de l’irrigation participe aux objectifs de la loi sur l’eau et défendre les moyens de production agricoles sont les objectifs. Les agriculteurs sont attendus.

Avec 119 exploitations raccordées aux réserves, le programme de création de retenues de substitution de la Sèvre niortaise sécurise l’accès à l’eau pour 230 exploitations du bassin, soit 450 exploitants.
Avec 119 exploitations raccordées aux réserves, le programme de création de retenues de substitution de la Sèvre niortaise sécurise l’accès à l’eau pour 230 exploitations du bassin, soit 450 exploitants.
© C.P.

Alors que le programme de création de réserves de substitution sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase opérationnelle, Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture, Pierre Trouvat et Thierry Boudaud, respectivement président et vice-président de la Coop de l’eau, ont décidé de revenir, ce lundi 26 février lors d’une conférence de presse, sur la ligne qui est la leur depuis le début de la concertation.
Alors que 14 permis d’aménager sont revenus positifs et 5 négatifs - les refus implicites ont été motivés à la demande de la Coopérative de l’eau - les porteurs du projet, fidèles à la ligne du compromis qui les guide depuis sept ans, proposent des ajustements pour tenir compte des remarques formulées. « Un recours devant le tribunal administratif a été déposé pour les ouvrages des communes d’Amuré, de Saint-Hilaire-la-Pallud, d’Usseau, de Belleville et de Mougon. Il doit nous laisser le temps de trouver des solutions », certifie Pierre Trouvat. Ainsi la coopérative de l’eau a modifié pour 14 (*) des 19 réserves en projet les éléments visant à l’insertion paysagère.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité