Aller au contenu principal

Le soir, les vaches sont en stress thermique

Les bêtes sont sensibles aux fortes chaleurs. Les ruminants particulièrement. Alors qu’ils luttent pour réguler la température de leur corps, ces animaux doivent être préservés de toute autre source de dépense énergétique.

Face aux fortes chaleurs, les broutards au pré se réfugient à l’ombre des arbres. Comme elles ne transpirent pas, les vaches sont très sensibles aux conditions climatiques actuelles. Leur température corporelle est régulée par le seul travail des poumons.
Face aux fortes chaleurs, les broutards au pré se réfugient à l’ombre des arbres. Comme elles ne transpirent pas, les vaches sont très sensibles aux conditions climatiques actuelles. Leur température corporelle est régulée par le seul travail des poumons.
© C.M.

Ces derniers jours, les appels se succèdent. Les éleveurs cherchent auprès des vétérinaires des conseils pour protéger leurs animaux. Le niveau des températures exige parfois même des interventions d’urgence. « Lorsque le thermomètre monte au-delà de 28-30 °C, on peut voir des animaux en difficulté », confirme Pierre Besnard, vétérinaire au Cabinet EVA à Chiché. Le stress thermique entraîne des baisses de production en élevage.

Spécialiste des ruminants, Pierre Besnard recommande une attention particulière pour ces animaux dont le rumen, lieu de forte fermentation, est producteur de chaleur. « Parce qu’elles ne transpirent pas, les vaches sont particulièrement sensibles aux conditions météorologiques actuelles. Elles régulent leur température par le seul travail des poumons. Lorsque l’air inspiré est chaud, le système peut être mis en défaut. Les risques de déshydratation sont d’autant plus importants que l’air expiré, pour des raisons de régulation de température corporelle, est fortement chargé en vapeur d’eau », explique le praticien.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Grâce aux parts prises dans la société, l'exploitant percevra des intérêts et dividendes pendant toute la durée de l'engagement, qui court sur 30 ans. Une façon de créer un complément de retraite issu des énergies renouvelables.
Une société pour partager la valeur du photovoltaïque

La Fnsea 79 poursuit son programme d'accompagnement des agriculteurs au photovoltaïque. Une société dédiée est en cours de…

Christophe LIMOGES, élu Président du Syndicat des Laiteries Charentes-Poitou

Mardi 9 avril, le conseil d'administration du Syndicat des laiteries Charentes-Poitou s'est réuni et a…

Publicité